Après les versions PlayStation 4, Xbox One et en attendant le portage PC, Final Fantasy XV fait un détour sur iOS et Android avec une Pocket Edition loin d'être tronquée.

Projet gargantuesque qui a déçu autant qu’il a plu, Final Fantasy XV est décliné à toutes les sauces par Square Enix, désireux de rentabiliser les lourds investissements qu’il y a derrière. En plus des versions PlayStation 4 et Xbox One, le RPG s’offrira prochainement un portage PC et envahit dès maintenant les plateformes iOS et Android à la faveur d’une Pocket Edition en apparence mièvre mais au demeurant plus ambitieuse que ne le laisse croire son habillage. Pour les développeurs, l’idée n’était pas de surfer sur la vague en proposant une adaptation tronquée mais bel et bien de repenser le jeu pour qu’il justifie sa place sur nos smartphones et nos tablettes.

Une vraie adaptation

«  L’iPhone est l’appareil que j’utilise le plus dans une journée. C’est aussi l’appareil que possède la majorité de mon équipe  » confie Hajime Tabata, qui rêvait déjà d’un Final Fantasy XV sur mobile en 2013. Le directeur créatif du RPG a donc confié les rênes du projet à une jeune équipe ayant vite compris que le copier/coller ne fonctionnerait pas. Dès lors, Final Fantasy XV : Pocket Edition opte pour une direction artistique revue (c’est mignon) et une automatisation des combats (ça fonctionne plutôt bien). «  Sur console, on a tendance à ajouter toujours plus, pour enrichir l’expérience finale. Pour cette version, ils ont essayé de proposer la meilleure expérience possible pour appareil mobile, en prenant garde de ne pas dévaluer la version originale  » explique Hajime Tabata. En conservant la trame et l’esprit du jeu original, Final Fantasy XV : Pocket Edition  semble être son digne héritier.

Assez gourmand (iPhone 6s minimum pour iOS) et très lourd (5 Go et même 8 Go pour la version haute résolution), Final Fantasy XV : Pocket Edition dispose d’une foule d’options pour personnaliser son expérience, y compris les paramètres techniques (framerate, qualité des graphismes) et les préférences (choix de la langue). Il est découpé en dix chapitres, sachant que le premier est gratuit, que les 2 et 3 coûtent 1,09 € pièce et que les suivants dépassent les 4 €. On peut sinon acheter le jeu complet pour 21,99 €.

Partager sur les réseaux sociaux