Capcom a diffusé une vidéo aux couleurs de Resident Evil Revelations et Resident Evil Revelations 2. L'occasion de faire le point sur les exclusivités de ces portages Switch. Avec le sourire.

Du motion gaming en 2017 ? Oui, ça existe encore en dehors de la réalité virtuelle, qui mise sur l’immersion presque totale (donc on peut pardonner). Il suffit d’acheter une Nintendo Switch pour gesticuler devant son téléviseur, une option de jeu qui n’aura jamais vraiment convaincu avec Kinect (Xbox et Xbox One), la Wiimote (Wii) et le PlayStation Move (PS3 et PS4). Mais Capcom s’y accroche un petit peu en offrant la possibilité de jouer à Resident Evil Revelations et Resident Evil Revelations 2 avec la technologie à reconnaissance de mouvements. Mouais.

Stop

Fort heureusement, Capcom et Nintendo ne forcent pas les joueurs à opter pour le motion gaming. Pour le studio japonais, c’est plus un moyen de renforcer l’immersion et de justifier un peu plus l’existence de ces portages. Dans le cas des deux survival-horror, on pourra viser en pointant avec le Joy-Con droit (comme avec un vrai pistolet), recharger en rapprochant le Joy-Con gauche du droit (comme un vrai chargeur), donner des coups de couteau dans le vide… Après, peut-être que ce schéma de contrôle fonctionne très bien et offrira de meilleures sensations qu’une simple manette. Mais permettez-nous d’en douter un peu, sinon beaucoup.

Plus intéressant, la Switch offrira l’opportunité de jouer à Resident Evil Revelations et Resident Evil Revelations 2 en coopératif avec un Joy-Con chacun. On rappellera que des jeux comme Super Mario Odyssey et Skyrim comportent eux aussi des features liées au motion gaming, optionnelles bien évidemment. Pourvu qu’elles le restent.

Partager sur les réseaux sociaux