Disciple des Nioh, eux-mêmes disciples des Dark Souls, le jeu Wo Long: Fallen Dynasty peine à décoller, en raison de son équilibre douteux et de sa structure trop datée.

« J’ai lancé Wo Long: Fallen Dynasty dans sa version complète et j’ai lâché après avoir buté sur le premier boss pendant quelques heures. Je trouve ça trop dur pour rien » : quand j’ai lu ce tweet partagé le 24 février 2023 par ExServ, j’ai pris peur. Voir le vidéaste spécialiste de la saga Dark Souls — et assimilés — mettre en avant le défi a priori trop ardu du jeu Wo Long: Fallen Dynasty ne donne pas envie de s’y essayer. Je me suis quand même plié à l’exercice et, si je suis parvenu, tant bien que mal, à passer le premier boss, je suis en partie d’accord avec lui. Wo Long: Fallen Dynasty est trop dur.

Le pire ? En réalité, la barre du défi n’est pas placée trop haut. Le véritable problème de Wo Long: Fallen Dynasty tient dans le manque d’équilibre. Je pense avoir davantage retenté ma chance face au seul premier boss que face aux dix suivants — réunis. Cela témoigne d’un manque de réglage dans le challenge proposé par le studio Team Ninja, qui avait pourtant été critiqué pour la même chose avec les deux Nioh — des disciples des Dark Souls. Ma vingtaine d’heures passées dans Wo Long: Fallen Dynasty aura finalement ressemblé à d’immenses montagnes, entre la frustration face à certains pics et l’étonnement quand un boss pliait un peu trop facilement sous ma lame.

Wo Long: Fallen Dynasty // Source : Capture Xbox
Mon héroïne dans le jeu. // Source : Capture Xbox

Wo Long: Fallen Dynasty repose sur une structure datée

Disponibilité

Wo Long: Fallen Dynasty est disponible à compter du 3 mars sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S, Xbox Series X et PC.

Si vous avez joué à Nioh ou à Nioh 2, alors Wo Long: Fallen Dynasty ne devrait pas vous dépayser. Seul le contexte a changé : on passe du Japon à la Chine, à l’époque des Trois Royaumes. En bref, on baigne dans un contexte de guerre, où se mêlent des figures historiques et des forces démoniaques. C’est très sombre, violent et sanglant — tout comme l’étaient déjà les précédents jeux du studio Team Ninja. En plus d’être assez quelconque, la direction artistique n’est pas soutenue par une solidité technique digne d’un jeu PS5 ou Xbox Series X. Dans un jeu où l’on meurt beaucoup, devoir se coltiner des temps de chargement qui s’éternisent est pénible. Et, dans un jeu où l’exigence prime, constater des gels d’écran est dommageable.

On aurait aimé que Team Ninja soit plus audacieux pour faire évoluer sa formule

Wo Long: Fallen Dynasty va jusqu’à singer les Nioh sur la structure, pourtant très datée. Un an après Elden Ring, qui a prouvé que la formule Dark Souls pouvait s’épanouir dans un monde totalement ouvert, Wo Long: Fallen Dynasty se contente de simples missions et d’un hub statique. Celles et ceux qui espéraient de grandes balades dans les contrées chinoises peuvent se raviser : l’expérience est d’une paresse franchement inquiétante pour un jeu ambitieux qui sort en 2023. Même le tout premier Dark Souls, sorti en 2011, offrait plus de liberté dans l’exploration que Wo Long: Fallen Dynasty. On aurait aimé que Team Ninja soit plus audacieux pour faire évoluer sa formule, trop cadenassée en l’état.

Le titre permet quand même de varier, un peu, les plaisirs en proposant l’opportunité de remplir différentes quêtes annexes. En toute franchise, elles s’avèrent essentielles pour faire évoluer suffisamment son personnage (dont on personnalise l’apparence au démarrage) et l’équipement qu’il porte (en récupérant des ressources). À ce sujet, la marge de progression est plutôt variée : non seulement l’arsenal est immense, mais, en prime, il y a cinq grandes familles de pouvoirs pour orienter au mieux son style de jeu. Pour qui serait à la recherche d’un RPG orienté action à la profondeur appuyée, Wo Long: Fallen Dynasty en donne pour son argent.

Wo-Long: Fallen Dynasty // Source : Capture Xbox
L’un des pires boss du jeu. // Source : Capture Xbox

Wo Long: Fallen Dynasty oublie l’essentiel : être équilibré

Le gameplay de Wo Long: Fallen Dynasty est plutôt nerveux, dans le sens où notre personnage mélange des arts martiaux et des armes traditionnelles. La clé de la réussite tient dans la parade. Quand les ennemis brillent en rouge, ils s’apprêtent à réaliser un coup que l’on ne peut pas bloquer. L’idée sera alors d’appuyer sur la touche dédiée au bon moment pour réaliser un contre particulièrement efficace, en vue de faire baisser la jauge d’esprit. Seul hic ? Un loupé, et c’est la mort presque assurée — surtout face aux boss. Ce système est en même temps jouissif, permissif et… punitif. Certains adversaires peuvent vraiment vous envoyer vers un Game Over inévitable en cas d’erreur, ce qui est décourageant pour beaucoup de joueuses et de joueurs.

À cette mécanique, qui nécessite une bonne maîtrise du timing et une prise de risque évidente, s’ajoute une notion de bravoure. Concrètement, votre héros dispose d’un rang qui influence les dégâts qu’il reçoit et ceux qu’il occasionne — un rang à comparer à celui des autres. Pour l’augmenter, il faut réaliser des prouesses en combat, abattre des ennemis puissants et capturer des points de ralliement (qui servent aussi de zones de réapparition). Plus votre niveau de moral sera élevé, plus les affrontements seront aisés.

Wo Long: Fallen Dynasty // Source : Capture Xbox
Boss impressionnant, mais nul. // Source : Capture Xbox

Par ricochet, on vous conseille d’arriver avec un rang élevé (entre 20 et 25) avant de vous frotter à un boss. Un critère qui force — un peu — à explorer, en quête des zones à contrôler et d’ennemis à occire en vue d’être plus puissant. Bien évidemment, votre moral retombera à zéro à chaque début de chapitre, forçant à recommencer toujours les mêmes schémas jusqu’au générique de fin. Sur le papier, ce système est original, néanmoins il renforce le déséquilibre perçu. Ainsi, on ne sait jamais vraiment si le challenge sera très relevé ou, au contraire, beaucoup trop amoindri.

À noter que votre personnage de Wo Long: Fallen Dynasty ne dispose pas d’une jauge d’endurance, ce qui lui permet d’enchaîner les coups sans se fatiguer. Elle est remplacée par une jauge d’esprit, qui se remplit négativement si l’on joue de manière trop défensive et attentiste. Une fois pleine, elle vous met dans une très mauvaise posture et vulnérable à la moindre attaque. Un point qui vaut aussi pour les ennemis, alors susceptibles d’encaisser un coup d’estocade.

Wo Long: Fallen Dynasty // Source : Capture Xbox
Il y a quelques jolies pièces de design dans le jeu. // Source : Capture Xbox

Comme dans tous les jeux inspirés des Dark Souls, mourir signifie perdre des points d’expérience. Elle est divisée par deux dans Wo Long: Fallen Dynasty, et il s’agira alors de se venger de son bourreau pour tout récupérer (symbolisé sur la carte par un petit point orange). Team Ninja a par ailleurs intégré de la coopération jusqu’à trois participants, que ce soit en ligne avec d’autres joueurs ou avec des personnages incarnés par une intelligence artificielle (ils ne sont pas toujours d’une aide précieuse). Il y a enfin des éléments en ligne asynchrones : ils consistent à venger un autre joueur, qui est peut-être tombé au combat à l’autre bout du monde.

Le verdict

Wo Long: Fallen Dynasty // Source : Koei Tecmo
6/10

Wo Long: Fallen Dynasty

Voir la fiche

Après Nioh et Nioh 2, Team Ninja peine à changer son fusil d’épaule. En résulte un Wo Long: Fallen Dynasty qui fait un peu trop de surplace pour convaincre, face une concurrence qui sait évoluer de tentative en tentative. Dommage, car le gameplay est d’une nervosité appréciable.

Wo Long: Fallen Dynasty souffre surtout d’un manque d’équilibre criant, enchaînant les boss trop durs avec d’autres trop faciles. Le studio n’a pas su trouver un juste milieu, ce qui aboutit à une expérience aussi frustrante que jouissive. Pour ne rien arranger, la structure d’ensemble est trop poussiéreuse.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.