L’app phénomène et controversée Elyze a disparu du Google Play Store le 20 janvier 2022. L’un des co-créateurs explique qu’elle serait victime d’un raid de signalements, une version contestée par Google.

L’app Elyze, surnommée le « Tinder de la politique » n’est plus disponible sur le Google Play Store, a constaté Numerama le jeudi 20 janvier 2022. L’app est cependant toujours accessible sur l’App Store. Les propriétaires d’iPhone peuvent toujours la télécharger et la mettre à jour.

elyze_playstore
L’app Elyze n’est plus disponible sur le Playstore // Source : Capture d’écran Numerama

Depuis le 28 janvier, elle est à nouveau disponible. Mais pendant près d’une semaine, sur le Play Store, les recherches pour « Elyze » ne mènaient à rien, et le lien direct vers la page de l’app affichait un message d’erreur : « désolé, impossible de trouver l’URL demandée sur ce serveur ». Que s’est-il passé sur le Google Play Store ?

Un raid de signalement ou le non-respect des conditions d’utilisation ?

Contacté par Numerama, François Mari, le co-créateur de l’app, nous explique que l’app aurait « été victime d’un raid de signalements sur le Play Store ». Il nous indique également que « beaucoup d’utilisateurs ont signalé l’application comme étant liée à un gouvernement, et j’imagine que Google, comme Twitter et Facebook, supprime assez arbitrairement à partir d’un certain nombre de signalements ». Il tient de plus à rappeler qu’Elyze n’est pas liée au gouvernement.

« La suppression [du Play Store] s’est faite dans la nuit », continue-t-il, « j’ai fait une réclamation à Google ce matin, j’attends leur réponse ». Il note cependant qu’avant la suppression d’Elyze, les équipes de l’app étaient au courant des signalements, et qu’elles avaient remarqué que « certains militants avaient appelé à signaler massivement l’app pour ce motif ». Google, que nous avons contacté, nous a répondu le 24 janvier en nous précisant qu’il n’y avait pas de suppressions automatiques suite à de nombreux signalements.

Numerama n’a réussi à retrouver que deux appels au signalement pour l’instant, bien que François Mari nous explique avoir « vu circuler beaucoup d’appels aux signalements, notamment sur Twitter, avec la même capture d’écran ».

elyze_signalement1
Un appel au signalement d’Elyze // Source : Capture d’écran Numerama
elyze_signalement22
Un appel au signalement d’Elyze // Source : Capture d’écran Numerama

Il semble que la raison pour laquelle Elyze a été suspendue du Plays Store est pour « affirmation trompeuse », d’après un mail reçu par François Mari de la part de Google, et que Numerama a pu consulter. « Nous n’autorisons pas les applications qui contiennent des affirmations fausses ou trompeuses, notamment dans la description, le titre, l’icône. Cela inclut les applications qui mentent sur le fait qu’elles sont associées au gouvernement, ou des applications qui se servent de services gouvernementaux alors qu’elles n’y sont pas autorisées », peut-on lire dans le mail.

Depuis, François Mari nous a confirmé que les développeurs de l’app avaient fait les modifications demandées par Google, et qu’ils avaient à nouveau soumis Elyze au Play Store. Elle est à nouveau disponible depuis le 28 janvier.

Une app populaire mais controversée

Depuis le début du mois de janvier, Elyze fait sensation. L’app permet aux utilisateurs de découvrir le programme des candidats à l’élection présidentielle, et de « voter » sur leur proposition. À la fin, Elyze donne un classement des candidats qui correspondent le plus au profil de l’utilisateur, en fonction de ses réponses.

Pensée par ses co-créateurs, François Mari et Grégoire Cazcarra, comme une arme contre l’abstention, l’app fait cependant face à de nombreuses critiques, notamment à cause de sa méthode de calcul des points des candidats. Elle avait également été accusée de mettre en avant les candidats les plus centristes en avant, et surtout Emmanuel Macron, lorsque deux candidats étaient ex aequo, ce qui a depuis été entendu et corrigé.

Enfin, la sécurité de l’app a été vivement critiquée. Que ce soit au niveau de la sécurisation d’Elyze ou de l’utilisation des données des utilisateurs, les problèmes se sont rapidement accumulés. Ses créateurs ont ainsi annoncé, quelques heures avant le blocage de l’app sur le Playstore, que le code d’Elyze était désormais en open source sur Github et que l’entièreté de la base de donnée des utilisateurs avait été supprimée.

Mise à jour du 25 janvier : nous avons mis à jour l’article afin d’ajouter la réponse de Google.

Mise à jour du 28 janvier : nous avons modifié l’article afin de préciser que l’app était de nouveau disponible sur le Play Store.