Tout est dans le titre.

Il n’y aura pas de grands discours ici ; juste quelques mots à nos lecteurs et lectrices, les fidèles, celles et ceux de passage, celles et ceux qui nous répondent sur Twitter, qui nous font des blagues par mail, qui nous félicitent ou qui nous critiquent pour nous pousser à être encore meilleurs et meilleures.

Merci de nous suivre, merci de nous faire confiance.

La rédaction de Numerama vous envoie beaucoup de bonnes ondes (pas celles de la 5G bien sûr), en espérant, avec beaucoup d’humilité, que l’année qui vient vous apportera des belles choses, des choses qui vous feront plaisir, des choses simples et douces (ou excitantes et rugueuses, si c’est ce dont vous avez envie).

Personne n’ose croire qu’une fois les 12 coups de minuit sonnés ce soir, nous serons soudain propulsés dans un Monde d’Après merveilleux. Mais ce moment existe symboliquement, et il permet de marquer une pause, de prendre le temps d’absorber un peu de calme, et de propager un peu de gentillesse autour de nous.

Alors croyez-nous, ce ne sont pas des mots en l’air : nous vous souhaitons une bonne année 2021. Sans fioritures, sans obligations, sans grandes embrassades, sans injonctions au bonheur ou à l’amour de soi, juste avec bienveillance et solidarité.

Veuillez réceptionner, comme gage de bonne foi, cette photo de Pluton, le lapin star de la rédaction.

Et lapinou year !

(oui on peut faire ce genre de vannes, cet article n’est pas signé)

Pluton n’est pas qu’une planète naine, c’est aussi le lapin d’un membre de la rédaction de Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo