La deuxième étape du déconfinement de la France a lieu aujourd'hui, le 15 décembre. Numerama fait le point sur tout ce qui va changer.

La deuxième étape du déconfinement a lieu le 15 décembre 2020. Cette étape, tout d’abord évoquée par Emmanuel Macron lors de son discours du 24 novembre, n’est au final pas aussi souple qu’annoncée. En effet, la levée du confinement et la réouverture de certains secteurs d’activité étaient conditionnés à une baisse du nombre de nouveaux cas de Covid-19 par jour, et au désengorgement des services de réanimation.  Les objectifs n’ayant pas été atteints, cette deuxième étape du déconfinement est, au final, beaucoup plus sévère qu’initialement prévu. Le Premier ministre en a précisé les contours la semaine dernière, et Numerama fait le point sur tout ce qui change à partir d’aujourd’hui.

Confinement levé, mais couvre-feu instauré

Le changement le plus important concerne les déplacements :

  • Le confinement étant levé, il est désormais possible de se déplacer en journée sans attestation.
  • Les déplacements inter départements, qui n’étaient pas autorisés, deviennent ainsi possible.

Cependant, un couvre-feu est instauré, entre 20h et 6h du matin. Il est impossible de se déplacer à ce moment-là, à moins d’être muni d’une attestation spéciale. Retrouvez ici comment vous pouvez retrouver cette attestation et la télécharger.

Les seuls motifs acceptés pour l’attestation seront :

  • Des motifs professionnels
  • Des raisons familiales impérieuses
  • Des motifs médicaux
  • Une situation de handicap
  • Des motifs d’intérêts généraux
  • Des sorties pour animaux de compagnie

Le couvre-feu sera levé pour la soirée du 24 décembre : il sera possible de se déplacer ce soir-là sans avoir à remplir d’attestation. Cela ne sera cependant pas le cas pour la soirée du 31 décembre.

Les prochaines étapes présentées par Jean Castex. // Source : Capture d’écran YouTube Gouvernement

Culture, sport et lieux de culte

Les établissements culturels, comme les musées, les théâtres et les salles de cinéma, mais également les lieux recevant du public, tels que les salles de sport, les cirques, les parcs zoologiques, les salles de jeux et casinos ne peuvent pas rouvrir, contrairement à ce qui avait un temps été envisagé. Il faudra attendre encore au minimum 3 semaines, soit le 7 janvier, pour une réévaluation de la situation. Leur ouverture pourra être envisagée à ce moment-là. Les bars et restaurants restent également fermés, et ce au moins jusqu’au 20 janvier.

Le sport en salle sera cependant autorisé pour les mineurs, dans le respect des horaires du couvre-feu, et dans le respect des consignes sanitaires. Les remontées mécaniques dans les stations de ski restent bien fermées.

Les lieux de culte sont ouverts, mais la jauge de fréquentation n’a pas été revue à la hausse, a également annoncé Jean Castex. Selon un communiqué de presse du ministère de l’Intérieur du 2 décembre, la limite n’est plus fixée à 30 personnes :  il faut « laisser deux sièges libres entre chaque personne ou entité familiale, ainsi qu’une rangée occupée sur deux », comme l’explique FranceInfo.

Crédit photo de la une : GoToVan

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo