Google a dévoilé News Showcase, un outil fourni aux médias pour mettre en avant des articles à forte valeur ajoutée. La rémunération des médias partenaires est basée sur un système de licence du contenu.

Snapchat a son Discover, Google aura son Showcase. L’entreprise de Mountain View vient d’annoncer un nouveau produit dédié aux médias, qui existera dans un premier temps sur l’application Google News pour Android et aura vocation à s’étendre sur iOS, sur le web et dans d’autres services (Discover, par exemple)  : News Showcase. Pour le dire vite, il s’agit d’un partenariat éditorial avec des médias pour afficher leur contenu premium dans une mise en forme native et multimédia, directement dans Google News.

Ce partenariat est actif dès le 1er octobre en Allemagne et au Brésil et a séduit plus de 200 médias dans le monde. Et pour cause : au-delà de la mise en avant de leurs articles, qui permettra un accès privilégié à des audiences susceptibles par exemple de s’abonner aux titres de presse en ligne, Google investit un milliard de dollars dans cette nouvelle initiative, pour rémunérer les médias partenaires, sous la forme d’une licence pour leur contenu. On sort donc du système traditionnel de « rémunération » de Google, qui envoie naturellement du trafic sur les sites web des médias, par différents canaux — trafic capable de générer des revenus publicitaires ou des abonnements.

Du côté des médias, ils auront entre les mains un outil pour personnaliser les articles qu’ils envoient à Google News Showcase. Dans un premier temps, il s’agira d’une ligne temporelle du déroulé des événements, des listes à puce récapitulatives et des articles de contexte liés à l’article en cours de lecture. Mais Google pense déjà à la suite : vidéo, audio et contenus en direct pourront être directement affichés dans le Showcase de Google News. Et s’exporter de manière native dans les résultats de recherche ou dans Discover.

Les médias partenaires de Google sur News Showcase // Source : Google

News augmentées

Ces articles mis en avant, qui ont déjà séduits Der Spiegel, Die Zeit ou Stern outre-Rhin, auront pour but de mettre en avant la production éditoriale de « la presse qui produit des articles récompensés ». Lire : la presse partenaire avec Google. Car il ne faut pas oublier le contexte de cette sortie, du moins en Europe : les éditeurs de presse traditionnelle ont fait campagne pour que Google les rémunère directement pour les liens hypertextes que le moteur de recherche reprend, une campagne qui a été traduite dans la loi Européenne, puis nationale. Google News Showcase est l’une des réponses à ces requêtes, qui demandera au moins un travail de rééditorialisation du côté des médias.

La question se pose en revanche pour l’avenir des médias non partenaires de Google sur les plateformes que sont Google News, Discover et Search. Les résultats organiques des recherches seront-ils toujours aussi accessibles pour l’internaute ? Le contenu Showcase ne sera-t-il pas trop valorisé par rapport au contenu non Showcase, qui ne sera sûrement pas dénué de valeur ? Les réponses viendront évidemment avec l’usage : nul ne peut prédire comment les utilisateurs de Google News vont parcourir ces nouveaux formats. Snapchat a dû repenser de nombreuses fois son Discover et sa méthode de rémunération des médias depuis son lancement. Pour éviter une prise de risque trop grande, Google a choisi un lancement restreint, uniquement sur Android, dans une application et dans deux pays.

En France, les négociations houleuses avec les éditeurs de presse généraliste sont toujours en cours : impossible de savoir quand (et si) Showcase sera un jour déployé.

Partager sur les réseaux sociaux