Les dessins animés pour enfants ne devront pas contenir d'insultes ou de scènes sexuelles, s'ils veulent rester sur YouTube.

YouTube a bien du mal à faire le tri dans les vidéos destinées aux enfants. Accusée plusieurs fois d’avoir laissé en ligne des contenus problématiques comme des dessins animés violents ou racistes, la plateforme a finalement annoncé qu’elle allait les bannir complètement. Elle se contentait jusqu’à présent d’y ajouter une limitation d’âge.

C’est dans son onglet d’aide aux utilisateurs que YouTube a précisé ses ambitions vendredi 23 août. Une employée explique que « les contenus avec des propos violents ou matures qui ciblent les jeunes mineurs ou les familles » seront désormais supprimés.

Quels contenus sont concernés ?

Pour déterminer quels contenus seront concernés, le site s’appuiera sur différents critères. Il s’agira des vidéos qui contiennent « des propos sexuels, de la violence, des propos obscènes ou d’autres thèmes adultes ».

Source : Montage Numerama

Il faudra aussi qu’il soit bien précisé dans les vidéos qu’elles sont destinées aux enfants. Cela pourra être un titre dans lequel on trouve des mentions claires comme «  pour les enfants » mais aussi des indications similaires dans la barre de description du contenu ou des tags faisant référence à une jeune audience.

La plateforme illustre ses propos avec quelques exemples de ce qui pourra être désormais banni : les dessins animés «  pour enfants » dans lesquels des personnages se droguent, ceux dans lesquels il y a des scènes sexuelles ou représentant la mort ou même ceux contenant du langage vulgaire. « Ces contenus faisaient jusqu’à présent l’objet de restrictions d’âge, précise YouTube, mais aujourd’hui nous mettons à jour nos politiques d’utilisation pour garantir une meilleure expérience familiale. »

YouTube était-il trop laxiste ?

Les dessins animés pour adultes, ou tout autre contenu du genre, ne seront pas concernés par ces nouvelles restrictions. Ils pourront simplement être réservés aux internautes majeurs — qui devront se connecter à leur compte pour prouver qu’ils ont plus de 18 ans. «  Si vous créez des contenus pour adultes qui pourraient être considérés comme destinés aux familles, assurez-vous de faire des titres, descriptions ou tags qui correspondent réellement à votre audience », préconise YouTube.

Le site a été plusieurs fois critiqué pour ses politiques jugées trop laxistes en matière de protection des enfants. Il est normalement interdit aux moins de 13 ans mais il existe de nombreux vidéastes et utilisateurs qui contournent cette règle — ce qui est toléré par la firme, car cela représente une partie non négligeable de son audience et donc de ses revenus. Ils sont parfois confrontés à des contenus pour adultes ou problématiques. Des dessins animés violents ou à caractère sexuel ont été recommandés à de jeunes enfants par la plateforme qui les distinguait mal des contenus réellement dédiés aux mineurs.

En 2015, l’entreprise avait lancé YouTube Kids, une application dédiée aux plus jeunes. Elle bénéficie globalement d’un meilleur système de modération et protège mieux les enfants, mais elle n’est pas non plus irréprochable. En mars 2019 par exemple, un pédiatre y a trouvé des dessins animés expliquant comment se suicider.

Les mesures de protection des enfants de YouTube ne sont pas toujours bien perçues par la communauté. À la suite de la découverte de commentaires de prédateurs sexuels sous des vidéos d’enfants, le site a décidé de supprimer l’espace commentaire des chaînes familiales. Certaines regrettent avoir perdu un lien important avec leur communauté depuis, alors que les commentaires étaient bien vérifiés et validés par des adultes.

Partager sur les réseaux sociaux