Forbes a sorti son classement annuel des youtubeurs les mieux rémunérés de l'année. Ryan ToysReview, du haut de ses 7 ans, se place en première position.

Forbes a sorti le lundi 3 décembre son classement annuel des youtubeurs les mieux payés de l’année 2018. On noter qu’on n’y trouve que des hommes, et le plus jeune (et le premier) n’a que… 7 ans.

22 millions de dollars par an pour Ryan ToysReview

Le classement de Forbes se base sur une estimation des revenus des vidéastes entre le 1er juin 2017 et le 1er juin 2018. Ces estimations sont basées sur Captiv8, SocialBlade, Pollstar, ainsi que sur des interviews réalisées avec des personnes côtoyant le milieu de YouTube. Il faudrait en déduire des taxes, l’argent payé à un ou des managers, et d’autres frais de ce type, pour obtenir un résultat tout à fait exact.

Ryan ToysReview, 17 millions d’abonnés, arrive bon premier du classement. À seulement 7 ans, ce petit garçon spécialisé dans les revues de jeux pour enfants aurait amassé la modique somme de 22 millions de dollars en 2018.

C’est le plus jeune du classement. Juste derrière lui, arrivent Jake Paul et Dude Perfect, avec respectivement 21,5 et 20 millions de dollars en un an. Viennent ensuite, dans l’ordre décroissant, DanTDM (classé 1er l’an dernier), Jeffree Star, Markiplier, Vanoss Gaming, Jacksepticeye, PewDiePie et enfin, Logan Paul et ses 14,5 millions.

Les frères Logan toujours dans le top 10

PewDiePie a beau être (pour le moment du moins) le youtubeur le plus suivi de la plateforme avec ses 73 millions d’abonnés, il gagne donc bien moins d’argent que Ryan ToysReview. Cela peut s’expliquer par le nombre de placements de produits, mais aussi peut-être un peu par les juteux contrats que le suédois a perdu après des « dérapages » racistes et antisémites.

La miniature d’une vidéo du youtubeur PewDiePie. // Source : YouTube / PewDiePie

Jake et Logan Paul, de leur côté, ne semblent pas avoir trop souffert des nombreuses polémiques qui ont éclaté à leur sujet ces derniers mois. Le premier est accusé d’avoir harcelé des collègues, membres de son équipe, la « Team 10 ». Le second lui, a dû présenter ses excuses après avoir filmé un cadavre et posté la vidéo sur son compte. Il a ensuite posté d’autres vlogs dans lequel il avait des comportements racistes.

De manière générale, le top 10 varie assez peu. On y retrouve grosso modo les mêmes vidéastes. Le classement de cette année est tout de même le premier à compter un homme parlant de maquillage, Jeffree Star.

Enfin, en 2017, seule une femme figurait au classement, Lilly Singh. Cette année, il n’y en a aucune.

Partager sur les réseaux sociaux