Tumblr interdit depuis mi-décembre les contenus « pour adultes ». Cette décision qui concerne aussi bien les images de nus artistiques que la pornographie lui coûte très cher : son trafic a plongé.

Depuis le 17 décembre, les « contenus pour adultes » ne sont plus autorisés sur Tumblr. Ce changement a eu pour effet de faire plonger le trafic sur le site : comme l’a remarqué The Next Web mercredi 13 mars, il aurait baissé de 17 % en l’espace d’un mois et de près d’un tiers en deux mois.

Un trafic en forte baisse

Tumblr avait annoncé le 3 décembre que la nudité allait être bannie de sa plateforme. Cette décision radicale concerne aussi bien les nus artistiques que les images pornographiques. Jeff D’Onofrio, le CEO, expliquait alors : « Internet ne manque pas d’autres sites proposant du contenu pour adultes. » Il s’est visiblement fait prendre à son propre jeu : en l’espace d’un mois, Tumblr aurait perdu 17 % de son trafic.

Le nombre de visites sur le site Tumblr. // Source : Capture d’écran Numerama / SimilarWeb

En se basant sur les estimations du site SimilarWeb, nous avons remarqué que cette chute s’était poursuivie ensuite. Entre décembre et février, Tumblr a enregistré près de 30 % en moins de visites. Leur nombre est passé de 521 millions à 369 millions.

Tumblr, l’un des derniers « safe place » du web

Cette chute des audiences n’a rien de vraiment étonnant. Jusqu’au mois de décembre, le succès de Tumblr tenait en grande partie sur le fait que la modération du site était très souple sur les contenus érotiques ou sexuels. Le réseau social, contrairement à Instagram ou Facebook, ne censurait ni les tétons de femmes, ni les parties intimes, ni les vidéos ou gifs pornographiques.

La plateforme était de fait utilisée par des artistes spécialisés dans l’érotisme, par des personnes LGBT qui s’échangeaient entre autres des conseils d’éducation à la sexualité, des femmes cherchant à se réapproprier leur corps, ou par des travailleurs et travailleuses du sexe. Certains nous avaient raconté en décembre que Tumblr était pour eux l’un des derniers « espaces sans jugement » du web.

Un internaute regrette la décision de Tumblr. Il explique que c’est là qu’il a vu pour la première fois des personnes transexuelles partager des nudes. // Source : Capture d’écran Twitter

La décision de Tumblr était intervenue à la suite de découverte d’images pédopornographiques. Tumblr, racheté par Yahoo ! en 2013, avait mis en place un système de filtrage automatisé pour distinguer les contenus de nudité autorisés de ceux qui ne l’étaient pas. Cet algorithme ne parvenait pas à identifier la pédophilie infantile comme appartenant à cette seconde catégorie. Suite à cette découverte, Apple avait retiré Tumblr de son magasin d’applications, l’App Store. Jeff D’Onofrio n’avait alors pas cherché à améliorer les systèmes de modération : il avait pris la décision de sévir sur la totalité des contenus de nus.

À lire sur Numerama : Tumblr a banni le nu et la pornographie  : l’un des derniers «  espaces sans jugement  » a disparu du web

Partager sur les réseaux sociaux