Des groupes Facebook créés autour du mouvement Gilets Jaunes ont vu leur nombre de membres diminuer de manière drastique. C'est la conséquence d'une mise à jour de Facebook.

Depuis le jeudi 17 janvier, c’est l’incompréhension dans les groupes Facebook dédiés au mouvement des Gilets Jaunes. Tous ont subitement perdu des dizaines de milliers de membres. Il s’agit en fait d’un hasard, lié à une mise à jour des règles de comptage du réseau social.

1 million de membres « disparus »

Sur le groupe La France en colère, Eric Drouet, figure du mouvement, a publié jeudi : « gros souci un peu partout ! ! 50 000 membres disparus sur la France en colère, 1 million sur le compteur officiel et plein de groupes dans le même cas. »

Publication d’Eric Drouet. // Source : Capture d’écran Facebook / Numerama

Ses captures d’écran montrent des chiffres en forte baisse. Le groupe Compteur officiel de Gilets Jaunes par exemple, approchait les 3 millions de membres, alors qu’il est aujourd’hui à 1,8 million.

Dans les commentaires, les soutiens des Gilets Jaunes se sont étonnés de cette baisse, qui s’observe sur des nombreux groupes. Certains ont parlé de « censure », comme cela avait déjà été le cas il y a quelques semaines, lorsque des militants ont cru que Facebook supprimait arbitrairement leurs comptes ou pages.

Ludivine, une membre de Compteur officiel de Gilets Jaunes, a toutefois souligné que Facebook avait publié un message à ce sujet, et que la baisse du nombre de membres concernait tous les groupes Facebook sans exception. Ce message a été partagé à d’autres personnes, comme le partage le journaliste Vincent Glad dans un tweet, ou comme on peut le voir dans d’autres groupes sans lien avec les Gilets Jaunes comme sur Animaux perdus-trouvés & à placer, dont l’administratrice ne comprenait pas la baisse du nombre de membres, ou sur le groupe La Sécurité à Vaux Sous Chèvremont.

Une mise à jour de Facebook en cause

Le message, signé de l’équipe Facebook Groups, est identique à chaque fois. Il indique que des mises à jour sont en cours sur la manière dont les membres des groupes sont comptabilisés.

Jusqu’à présent, lorsque des amis nous invitaient à rejoindre un groupe, il n’était pas nécessaire que l’on donne notre approbation pour compter parmi ses membres. Ce n’est aujourd’hui plus le cas : il faudra expressément accepter l’invitation pour être compté.

Les personnes invitées mais qui n’acceptent pas l’invitation et ne se rendent pas sur le groupe seront regroupées dans une « section invités ». Celle-ci n’est accessible qu’aux administrateurs et modérateurs. Il suffit que les personnes qui y sont listées acceptent de faire partie du groupe pour qu’elles passent de la section invités au statut de membre officiel. « En conséquence, peut-être constaterez-vous une diminution de ce nombre », prévient Facebook.

Capture d’écran prise sur un groupe Facebook. // Source : Capture d’écran Facebook / Numerama

Les administrateurs de groupes Facebook peuvent envoyer une notification aux personnes se trouvant dans la section invitées. Cela leur rappellera qu’elles doivent encore accepter ou refuser l’invitation qui leur a été envoyée.

Concrètement, cela signifie que sur le groupe Compteur officiel de Gilets Jaunes, il y avait de nombreux membres non actifs, comptés simplement parce qu’ils avaient été invités par un ou une amie à rejoindre le groupe.

Contacté par Numerama, Facebook a confirmé qu’il s’agissait bien d’un changement global apporté cette semaine à la fonctionnalité Groupes. « Nous souhaitons nous assurer que les gens rejoignent des groupes Facebook qui sont pertinents et ont du sens pour eux  », a indiqué un porte-parole.

« Désormais, lorsqu’une personne est invitée et approuvée par un administrateur ou un membre, elle pourra d’abord prévisualiser le groupe et aura la possibilité d’accepter ou de refuser l’invitation », a-t-il précisé.

À lire sur Numerama : Qui sont les 25 personnes qui ont déposé des marques autour des Gilets Jaunes  ?

Partager sur les réseaux sociaux