Pour la Coupe du Monde 2018, la FIFA entend bien protéger ses marques sur le web. Et certaines dispositions ne sont pas évidentes.

Les événements sportifs internationaux sont des moments de fête non feinte, mais on ne peut ignorer année après année les implications commerciales et politiques derrière ces manifestations. Le CIO a été plusieurs fois pointé du doigt pour ses règles si contraignantes autour de l’organisation et du déroulé des Jeux Olympiques : la FIFA, organisatrice de la Coupe du Monde, n’est pas moins protectrice à l’égard de ses marques et de ses partenaires.

La FIFA et le web

Et en 2018, des tas de dispositions concernent le web, les applications et les réseaux sociaux. Un document à la clarté relative est disponible en français : il encadre ce que peuvent faire les marques, les médias et les particuliers des différents éléments en rapport avec la compétition. Tout professionnel qui avait pour idée de profiter de l’événement pour communiquer ou créer des opérations, commerciales ou non, devrait lire l’intégralité du document. Notre lecture détaillée nous a permis d’extraire quelques lignes directrices et points particuliers qui devraient avoir toute votre attention.

  • Grosso modo, la FIFA ne souhaite pas que vous insinuiez un partenariat inexistant avec elle. Cela signifie que si vous n’êtes pas partenaire officiel, aucune création graphique ne doit faire douter votre audience sur votre statut. Vous pouvez en revanche supporter une équipe, mais sans utiliser les logos, termes officiels, marques déposées, polices et autres éléments graphiques de la FIFA.
  • En tant que média ou blog non commercial, vous avez évidemment le droit de proposer une couverture et des angles autour de la Coupe du Monde, en utilisant des éléments graphiques, même officiels, pour illustrer vos articles. Comme pour les marques, le tout est de ne pas insinuer un partenariat officiel : habiller votre site aux couleurs de la FIFA avec un logo de la Coupe du Monde 2018 est interdit, mais pas intégrer le même logo en illustration d’un article.

Vous ne pouvez pas utiliser une marque officielle comme lien hypertexte

  • Petite subtilité : vous ne pouvez pas utiliser une marque officielle comme lien hypertexte. Par exemple, un tag russia2018 serait interdit puisqu’il induirait des liens finissant par /tag/russia2018/. Un tag générique Coupe du Monde qui deviendrait /coupe-du-monde/ est plus judicieux.
  • Sur les réseaux sociaux, la question est plus ambiguë. La FIFA est claire sur certains points : pas de concours, jeux et autres tirages au sort associés à l’événement. En revanche, elle semble s’enliser dans des contraintes absolument contraires à l’expérience utilisateur fournies par les plateformes quand elle interdit de partager ou de retweeter des éléments protégés à des fins commerciales. Concrètement, cela signifie que si vous êtes une marque de chips, vous ne pouvez pas retweeter la vidéo officielle d’un but de votre équipe avec un message d’encouragement qui pourrait passer pour une campagne de communication à des fins commerciales.

En tant que particulier, vous ne risquez en revanche pas grand-chose, la FIFA précisant de nombreuses fois que les utilisations « par les supporters » à des fins non commerciales de tous les éléments cités sont autorisées.

Crédit photo de la une : La mascotte du mondial. CC BY-SA Дмитрий Пукалик

Partager sur les réseaux sociaux