Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Coupe du Monde 2018 : nul n'est censé ignorer ce qu'il est interdit de retweeter

Pour la Coupe du Monde 2018, la FIFA entend bien protéger ses marques sur le web. Et certaines dispositions ne sont pas évidentes.

Les événements sportifs internationaux sont des moments de fête non feinte, mais on ne peut ignorer année après année les implications commerciales et politiques derrière ces manifestations. Le CIO a été plusieurs fois pointé du doigt pour ses règles si contraignantes autour de l'organisation et du déroulé des Jeux Olympiques : la FIFA, organisatrice de la Coupe du Monde, n'est pas moins protectrice à l'égard de ses marques et de ses partenaires.

La FIFA et le web

Et en 2018, des tas de dispositions concernent le web, les applications et les réseaux sociaux. Un document à la clarté relative est disponible en français : il encadre ce que peuvent faire les marques, les médias et les particuliers des différents éléments en rapport avec la compétition. Tout professionnel qui avait pour idée de profiter de l'événement pour communiquer ou créer des opérations, commerciales ou non, devrait lire l'intégralité du document. Notre lecture détaillée nous a permis d'extraire quelques lignes directrices et points particuliers qui devraient avoir toute votre attention.

En tant que particulier, vous ne risquez en revanche pas grand-chose, la FIFA précisant de nombreuses fois que les utilisations « par les supporters » à des fins non commerciales de tous les éléments cités sont autorisées.