L'Europe veut baisser le prix des appels et des SMS entre pays de l'Union européenne. Profitant d'une réforme des télécoms, le Parlement et le Conseil ont conclu un accord provisoire incluant des plafonds de quelques centimes.

Depuis le 15 juin 2017, les frais d’itinérance ont disparu dans l’Union européenne ainsi que dans certains pays, en fonction des offres de chaque opérateur. Cela ne veut pas dire que tous les appels passés d’un État européen à un autre sont devenus gratuits : il s’agissait ici de faire disparaître le surcoût qu’il fallait payer pour utiliser son mobile à l’étranger, afin d’utiliser le réseau d’un opérateur local.

Une prochaine réforme entend toutefois s’attaquer aux tarifs des appels passés entre les pays membres de l’Union européenne. Dans un communiqué, la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE) du Parlement européen annonce qu’un accord provisoire entre le législateur et le Conseil européen représentant les États membres a été conclu sur une refonte des règles des télécoms.

Cette refonte, qui comporte plusieurs volets, entend plafonner les coûts pour appeler ou envoyer un SMS à quelqu’un se trouvant dans un autre pays de l’UE : pour l’heure, l’accord provisoire propose un maximum de 19 centimes d’euro pour un appel téléphonique et 6 centimes d’euro pour un SMS. À plus long terme, cette réforme pourrait aboutir à une uniformisation de la grille tarifaire.

C’est en tout cas le souhait de la Tchèque Dita Charanzova, députée européenne et rapporteure pour l’avis de  la commission du marché intérieur sur le code en matière de communications électroniques : « des appels téléphoniques moins coûteux, c’est une victoire pour tous les citoyens de l’UE. J’espère qu’il s’agit d’une première étape avant que les appels nationaux et internationaux au sein de l’UE soient à un tarif identique ».

Partager sur les réseaux sociaux