A travers un appel à projets pour l'an prochain, le ministère de la Culture indique qu'il souhaite qu'en 2013, la numérisation des oeuvres et du patrimoine documentaire français se fasse en priorité pour servir des missions d'éducation artistique et culturelle.

Comme chaque année à la même époque, le ministère de la Culture a ouvert jeudi l'appel à projets (.pdf) visant à multiplier le nombre de contenus culturels disponibles sur Internet, avec pour objectif de "promouvoir une consultation libre et ouverte des ressources numériques culturelles pour tous les internautes".
 
Cette année, le ministère de la Culture veut mettre l'accent sur les projets permettant "l'émergence d'actions contribuant à l'éducation artistique et culturelle", alors qu'en 2012 (.pdf) et en 2011 (.pdf) il souhaitait plutôt "l'émergence d'outils et de services favorisant des usages culturels innovants par les internautes". Ainsi pour 2013, le ministère demande aux porteurs de projets "quelles sont vos perspectives de développement d'usages numériques liés à des actions d'éducation artistique et culturelle".
 
Les acteurs culturels publics et les acteurs privés à but non lucratif (fondations et associations loi 1901) pourront se porter candidat pour numériser des documents ou des oeuvres, avec obligation de "rendre les documents numérisés accessibles à tous sur Internet à la fin du projet", en 2014. Il ne peut s'agir que de documents libres de droits, sauf pour les créations artistiques contemporaines.
 
L'opération est dotée d'un budget total de 2,8 millions d'euros (un tiers du budget de l'Hadopi), ce qui paraît maigre pour couvrir tous les types de contenus "prioritaires" identifiés par le ministère de la Culture : documents liés aux territoires (cartes historiques, manuscrits anciens, presse régionale,…), aux personnes (généalogie, registres notariés, contes et récits traditionnels…), aux beaux arts, à l'archéologie, à l'architecture, ou encore à la création contemporaine (desidn, mode, cinéma expérimental, danse, musique…). 
 
L'appel à projets sera clôturé le 11 décembre 2012, et les projets seront sélectionnés en janvier 2013 pour un démarrage dès le premier trimestre 2013.

En principe, les documents numérisés devraient pour la plupart servir à alimenter les collections visibles sur le site Culture.fr, et sur la bibliothèque Europeana.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !