Après une baisse des ventes de 2.8% en 2001, c'est une chûte de 8.8% que doit encaisser pour 2002 l'industrie du disque. Les temps sont durs pour les maisons de disque... et leurs artistes.

Cette année 2002 a marqué la domination sur le sol américain de Vivendi Universal, qui compte à lui seul près de 30 % de parts de marché. Derrière suivent AOL Time Warner, Sony Music, BMG et EMI.

L’album le plus vendu aux USA a été celui d’Eminem (Eminem Show), produit par Vivendi, avec 7.4 millions de disques vendus. Le même Eminen se retrouve en cinquième place du classement avec la B.O de son film « 8 Mile ». Les autres artistes en vogue outre-atlantique ont été Nelly, Avril Lavigne, Pink, les Dixie Chicks, Alan Jackson, Ashanti, ou encore Shania Twain.

Question genres musicaux, la country est à la mode puisqu’elle a enregistré une hausse de 12 % par rapport à 2001. Le R&B a davantage de difficultés puisqu’il chute de 18 %, accompagné par le metal (-15 %) et soufflé dans sa chute par la dégringolade du New-Age qui a perdu 42 % d’auditeurs.

Pendant ce temps, le P2P continue sa progression et les systèmes payants tentent de se frayer un chemin pour s’imposer en 2003…

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo