Des pirates ukrainiens ont créé des faux profils sur les réseaux sociaux afin de tromper les soldats russes jusqu’à les inciter à envoyer des photos. Les clichés ont ensuite permis de détruire les bases russes dans le sud du pays.

« Le véritable amour ne connaît ni le soupçon ni la méfiance », disait George Sand dans l’Histoire de ma vie. C’est sûrement ce qui a causé la perte de ces soldats russes en Ukraine. Le quotidien britannique Financial Times révèle ce 5 septembre que des pirates ukrainiens ont créé de faux comptes de femmes séduisantes sur les réseaux sociaux, mais aussi sur Telegram, pour inciter les militaires russes à envoyer des photos. Ces derniers sont tombés dans le piège et ont révélé des informations qui ont conduit à leur mort, selon l’un des hackers interrogés par les journalistes.

La moindre fuite est fatale

Le site d’information en ligne ukrainien Pravda a rapporté fin août 2022 plusieurs explosions dans une base militaire russe à Melitopol, citant son maire, Ivan Fedorov. De nombreux missiles ont été envoyés par les lances roquettes américains HIMARS sur les bâtiments et dépôts de munitions occupés dans cette zone durant ces dernières semaines. Les vidéos prises sur place confirment ces frappes de précisions.

Au début de l’invasion, le ministre ukrainien du numérique a demandé aux civils possédant des « talents numériques » de rejoindre l’armée informatique du pays. Nikita Knysh, un informaticien de 30 ans originaire de Kharkiv, a formé une équipe de pirate baptisé Hackyourmom – hack ta mère en anglais – pour perturber les activités des envahisseurs russes. « Les Russes, ils veulent toujours baiser », a déclaré le jeune homme au FT. « Ils envoient beaucoup de photos débiles aux filles, pour prouver qu’ils sont des guerriers. » Les pirates ont profité de cette faiblesse pour repérer les détails sur les photos et les signaler aux forces armées ukrainiennes.

Monter un piège n’est pas tout le temps nécessaire puisqu’en août dernier, les mercenaires russes du groupe Wagner se sont trahis eux-mêmes en postant une photo sur les réseaux de la visite de leur chef Yevgeny Prigozhin.

Le lendemain, une frappe avait détruit leur base dans l’est de l’Ukraine.

Russes wagner
La photo du groupe de mercenaires russes Wagner qui a trahi leur position. Leur base a été pulvérisée le lendemain. // Source : Glasnost Gone