L'éditeur de jeu vidéo Capcom a annoncé coup sur coup l'adaptation au cinéma de deux de ses franchises : Megaman et Monster Hunter.

Capcom, l’éditeur japonais de jeux vidéo, a annoncé une adaptation en live-action, c’est-à-dire en prises de vue réelles, de Megaman, dans un communiqué du jeudi 4 octobre. Plus surprenant, l’entreprise a annoncé le lendemain un autre film, sur sa franchise phare, Monster Hunter. Ce seront les troisième et quatrième franchises de Capcom adaptées au cinéma.

L’adaptation de Megaman sur grand écran était attendue : depuis l’été 2017, le bruit courrait que Henry Joost et Ariel Schulman, le duo révélé avec Catfish, seraient en charge de l’écriture et de la réalisation du film. C’est désormais confirmé. La franchise n’en finit plus de fêter ses 30 ans (elle en a 31 désormais) avec le jeu Megaman 11, sorti le 2 octobre en Europe, un musée dédié au Tokyo Game Show, une série de dessin animé intitulée Mega Man : Fully Charged et toute une flopée de produits dérivés. Le film sera distribué par 20th Century Fox.

Surfer sur le succès financier des Resident Evil

La surprise provient d’une annonce similaire pour la franchise Monster Hunter, championne de Capcom. L’entreprise japonaise affirme avoir vendu plus de dix millions d’exemplaires du dernier épisode, Monster Hunter : World, chiffre de vente record pour un jeu Capcom. En tout, les jeux de la série auraient dépassé les 50 millions d’exemplaires. C’est Paul W.S. Anderson, scénariste des 6 films d’une autre franchise Capcom, Resident Evil, qui sera en charge de l’écriture et de la réalisation de Monster Hunter. Entre 2002 et 2017 les adaptations du jeu d’horreur ont généré plus de 1,2 milliard de dollars de revenus au box-office, dont 312 millions pour le dernier épisode, subtilement intitulé « Le Dernier Chapitre ».

Les jeux  Monster Hunter consistent à chasser des monstres géants. Efficace. // Source : Capcom

Pour l’instant, le pitch du scénario de Monster Hunter, transmis dans le communiqué, ne brille pas par son originalité : « Le film accompagne deux protagonistes qui viennent de mondes différents, et devront collaborer dans le combat contre les monstres afin de survivre.  » Mais après tout, les monstres de Monster Hunter ne sont pas n’importe quels monstres.

Capcom se lance en quelque sorte dans le grand bain. Jusque-là l’entreprise n’avait sorti qu’une adaptation de Street Fighter, en 1994, suivie du mauvais Street Fighter : Legend of Chun-li en 2009, en plus des Resident Evil. Le succès du dernier opus a pu les conforter dans leur choix de se lancer dans l’adaptation des autres franchises.

Dante, le chasseur de démons de Devil May Cry, va se sentir bien seul quand toutes les franchises populaires de Capcom auront leur version hollywoodienne.

Partager sur les réseaux sociaux