En rachetant Withings, Nokia semblait prêt à entamer une nouvelle stratégie en matière de santé connectée. Le finlandais revend aujourd'hui l'entreprise française à Éric Carrell, qui n'est autre que son cofondateur.

En juin 2017, Nokia a définitivement apposé son nom sur les produits Withings, presque un an après le rachat de l’entreprise française. Or, depuis quelques mois, l’entreprise finlandaise semble en proie au doute : en février dernier, Nokia se disait prêt à ajuster la stratégie de sa division santé numérique.

Les incertitudes de Nokia ont pesé dans la balance lors des négociations qu’Éric Carrell, le cofondateur de Withings, vient de mener avec la multinationale. Un accord signé entre les deux parties vient d’officialiser le rachat de Withings… par Withings lui-même.

Nokia Health

Nokia ne change pas sa stratégie

Cet aller-retour semble principalement lié à des changements en interne chez Nokia. Comme le font observer nos confrères du Figaro, Ramzy Haidamus, auquel Nokia doit le rachat de Withings, a quitté l’entreprise finlandaise peu après.

Nokia a dès lors consacré moins de temps à la thématique des objets connectés, pour explorer davantage d’autres pistes comme le licenciement de sa marque. HMD s’occupe ainsi de la marque Nokia dans le secteur des smartphones.

L’entreprise a finalement préféré ne pas opter pour une révision stratégique en matière de santé connectée, qui aurait pu davantage prendre une orientation professionnelle — certains acteurs se rêvent déjà en leaders du secteur.

Partager sur les réseaux sociaux