Des téléviseurs avec une faible latence, des partenariats multiples avec Microsoft et maintenant une barre de son ouvertement positionné gaming : aucun doute, Samsung veut montrer qu'il aime le jeu vidéo.

Samsung se refuse peut-être à l’OLED mais, question jeux vidéo, la firme sud-coréenne met le paquet. Partenaire privilégié de Microsoft pour mettre en avant les Xbox (là où Sony utilise forcément ses propres téléviseurs), il met un point d’honneur à proposer une image dynamique — quitte à parfois dénaturer les couleurs — en phase avec les pratiques vidéoludiques.

Et, au-delà du simple mode jeu (qui désactive les traitements superfétatoires), on ne manquera pas de souligner que l’input lag des TV Samsung est parmi le plus bas du marché sur certaines références (exemple avec le NU8000). L’input lag — qui régit l’écart de temps entre un signal envoyé et le moment où il s’affiche — est une caractéristique très importante pour le joueur : plus il est bas, mieux c’est. S’il est trop élevé, il peut même baisser les performances lors des sessions multijoueurs.

Après l’image,  place au son

Dès lors, au regard de ce focus affirmé dans le domaine du jeu vidéo, nous ne sommes pas étonnés de voir Samsung commercialiser une barre de son spécifiquement conçue pour contenter les joueurs. Elle porte le doux nom de HW-N650 et se décrit comme panoramique grâce à la technologie maison Acoustic Beam.

Avec son design triangulaire assez unique, l’accessoire, doté de huit haut-parleurs, ne laissera pas indifférent. Associé à un caisson de basse sans-fil de 160 Watts, il se dote surtout d’ouvertures situées sur le dessus et laissant échapper le son en fonction de la localisation de ce qu’il se passe à l’écran. Le but est donc de retranscrire au mieux l’action, la bande-son d’un jeu vidéo étant, en règle générale, chargée en informations (parfois plus qu’un film) et plutôt très bien spatialisée.

Concrètement, si un bruitage se déroule sur la droite alors le son s’échappera de ce côté. Dans une partie de FIFA, la trajectoire du ballon pourra même être suivie avec précision d’un bout à l’autre, promet Samsung. Une optimisation sonore qui, sur le papier, offrirait une immersion accrue.

Bien évidemment, cette HW-N650, vendue sous les 500 euros, peut aussi être utilisée pour regarder des films ou écouter de la musique en Bluetooth avec un rendu supérieur à celui d’un téléviseur (mais inférieur à une installation 5.1 digne de ce nom, cela va de soi). Elle a enfin la possibilité de se marier avec un kit d’enceintes surround optionnelles pour commencer à devenir un vrai système home cinéma.

Partager sur les réseaux sociaux