S'appuyant sur l'expérience acquise en Pologne, où il propose une banque mobile avec un établissement local, Orange prévoit de lancer un service équivalent en France l'année prochaine. Le PDG de l'opérateur indique que celui-ci sera opéré avec un acteur bancaire.

Si Orange est avant tout un géant des télécommunications, l'entreprise cherche à développer d'autres activités. Dans le domaine bancaire, l'opérateur s'est par exemple associé à mBank en Pologne pour proposer une banque mobile ("Orange Finanse"), tout en développant des services financiers spécifiques (Orange Cash pour le paiement en ligne et Orange Money pour les pays en voie de développement).

Aux yeux du groupe, "les services financiers mobiles constituent un axe de diversification majeur, l’un des cinq  leviers du plan stratégique Essentiels 2020". Aussi n'est-il pas surprenant d'apprendre, au détour d'un entretien accordé par Stéphane Richard au Figaro, que la société compte annoncer l'ouverture d'une banque en ligne en France au début de l'année prochaine.

"Orange est légitime pour devenir une banque : il dispose d'une marque forte, de 1000 points de vente et d'une base de 27 millions de clients qui lui font confiance sur deux points essentiels : la sécurité et la fiabilité", justifie le PDG de l'opérateur. Et comme dans le cas polonais, le groupe misera un partenariat avec un groupe bancaire pour porter sa solution.

Reste à savoir lequel. Les principaux établissements ont déjà leur propre banque en ligne, à l'image du Crédit agricole (BforBank), de la Société générale (Boursorama) ou BNP Paribas (Cortal Consors). En outre, la concurrence promet d'être rude : même si le marché de la banque en ligne ne pèse pratiquement rien, de nombreuses sociétés sont déjà présentes sur ce créneau.

Quoiqu'il en soit, cette orientation constitue en quelque sorte la réponse du berger à la bergère. "J'observe, depuis de nombreuses années, que les banques viennent dans les télécoms. Je suis donc très détendu sur le fait qu'un opérateur télécoms fasse de la banque", glisse-t-il.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.