Au dernier trimestre de l'année 2017, Snap, l'entreprise derrière Snapchat, s'est offert des résultats financiers sans fausse note.

En tant qu’entreprise, Snap n’existe que depuis 2012. Et pourtant, en une moitié de décennie, certains attendent de l’entreprise qu’elle puisse tenir tête à Facebook ou encore à Google, des sociétés qui comptent plus de dix années au compteur.

Introduite en bourse en mars 2017, l’entreprise d’Evan Spiegel est encore une jeune pousse dont les promesses et les potentialités sont loin d’être explorées ; une réalité que semble parfois oublier Wall Street et certains observateurs.

Snap map snapchat
Snap Map de Snap. Inc

Sévèrement accueillis en 2017 par les marchés, les résultats de Snap ne seraient pas à la hauteur des attentes. Nous pouvons contester cette analyse en rappelant que son prix initial en bourse était de toute manière surévalué et qu’en outre, son modèle économique, notamment publicitaire, était encore en développement durant la phase d’introduction. Mais Snap étant une des rares nouvelles promesses de la tech à Wall Street, son action a cristallisé de nombreuses attentes, inéluctablement déçues.

Bond de la publicité

Une fois cette introduction passée, nous pouvons souligner que les earning calls de l’entreprise d’Evan Spiegel pour le dernier trimestre de l’année (Q4 2017) reflètent d’autant plus cette réalité. En effet, les revenus de Snap ont nettement crû grâce à la finalisation du système publicitaire de l’application. Désormais à 90 % programmatique, la publicité sur Snapchat rapporte enfin. La firme de Venice Beach enregistre ainsi 285 millions de dollars de revenus sur trois mois, soit 77 millions de plus qu’au trimestre précédent.

Chaque utilisateur rapporte désormais 1,53 $ à l’entreprise, soit 0,36 $ de plus qu’au dernier trimestre. En outre, Snap a réussi à contenir ses dépenses. Sous pression sur les marchés, la firme auparavant dispendieuse réussit à réduire ses pertes. Au total, elle perd 350 millions de dollars durant ces trois derniers mois — les analystes s’attendaient à une perte de 400 millions.

Enfin, dernier argument de poids pour les marchés et les sceptiques : le réseau social retrouve de la croissance du côté des utilisateurs. Après une année 2017 relativement ralentie, les trois derniers mois de l’année ont offert à Snapchat une belle augmentation surpassant les prévisions des marchés. Le réseau social compte désormais 187 millions d’utilisateurs quotidiens, soit 8,9 millions de plus qu’au trimestre précédent.

Le nouveau Snapchat, une succession d’écrans renouvelés pour séparer les contenus « sociaux » des contenus « médias » / Snap. Inc

Au-delà du tournant de son système publicitaire, Snap a également promis durant ce trimestre une mise à jour de son interface dont les résultats seront visibles dans les prochains résultats de l’entreprise. Toutefois, c’est surtout grâce à une amélioration de son service sur Android que l’entreprise enregistre de meilleurs scores sur cette plateforme.

Pour finir, les partenaires médias de Snap ont reçu pas moins de 100 millions de dollars en partage de revenus grâce aux différentes formules comme Discover ou encore le module réservé à la télé. La mise à jour du réseau devrait encore augmenter la popularité de ces fonctionnalités.

Article publié initialement le 7 février 2018

Partager sur les réseaux sociaux