Alphabet vient de publier ses résultats du quatrième semestre (Q4 2018). Bilan : malgré un bon chiffre d'affaires, le bénéfice net est en baisse.

Après avoir réussi à dépasser ses prévisions au troisième trimestre de 2017 avec pas moins de 27,8 milliards de dollars de revenus, Alphabet, la maison mère de Google connait un léger essoufflement au quatrième trimestre.

Jusque-là, l’entreprise réussissait à faire bonne figure, malgré un changement récent de personnel et quelques controverses liées entre autres à Youtube. L’entreprise a vu ses revenus décoller d’une année à l’autre avec dernièrement une hausse de 3,5 % au troisième trimestre de 2017 grâce à l’annonce des résultats de la firme.

D’où viennent les revenus ?

Comme chacun sait, la grande majorité des revenus enregistrés par Alphabet, proviennent de Google — pour le formuler autrement, Google est leur seule activité rentable.

CC Ben Nuttall

Environ 85 % du revenu engrangé provient de la vente en ligne de publicité. Pour les années à venir, Alphabet compte mettre l’accent sur ses autres activités — à savoir Google Cloud, la production de matériel et YouTube, afin de poursuivre sa diversification.

Une baisse inquiétante ?

La baisse de bénéfices enregistrée par la maison mère résulte en grande partie de la réforme fiscale américaine qui a contraint plusieurs entreprises américaines à revoir leur comptabilité et à payer une charge fiscale d’environ 10 milliards de dollars. On peut mettre également en cause les différentes hausses des coûts d’acquisition de trafic, les dépenses effectuées pour assurer la bonne fréquentation du moteur de recherche et des sites.

Malgré cette légère baisse, il faut signaler que leur chiffre d’affaires en 2017 dépasse tout de même les 100 milliards de dollars, dont 32 milliards pour le quatrième trimestre, soit 24 % de plus que celui du quatrième trimestre de 2016. Malgré cela, après la publication de ses résultats, le cours de l’action Alphabet a chuté d’environ 4 %.

À voir ce que le reste de l’année 2018 leur réserve.

Partager sur les réseaux sociaux