Eric Schmidt entame un cycle d'adieu à Google et à Alphabet en quittant son poste de président exécutif.

Eric Schmidt était monté dans le navire Google en 2001, à la demande de Larry Page et Sergei Brin. Après avoir servi dix ans à la tête du leader de la recherche et de la publicité en ligne, Schmidt avait pris la position d’Executive Chairman soit directeur exécutif, à la tête d’Alphabet. Le conglomérat créé pour regrouper les entreprises et startups possédées à l’époque par Google avait besoin d’un homme d’expérience comme lui pour s’assurer une naissance sous les meilleurs auspices.

Après 17 ans de bons et loyaux services, Eric Schmidt quitte son poste de directeur exécutif pour occuper une place de conseiller technique, tout en restant au conseil d’administration d’Alphabet. Il faut lire, derrière cette déclaration, que Schmidt entre en pré-retraite : « Ces dernières années, j’ai consacré beaucoup de temps à résoudre des problèmes liés aux sciences et aux technologies et à la philanthropie. J’ai pour ambition de poursuivre dans cette lancée  ».

Cette décision a été prise parce que Alphabet est maintenant une structure qui tourne : « Google et les autres paris cartonnent  », estime le communiqué (et puis Libération a déjà sorti le titre ultime à son sujet). C’est donc un moment opportun pour lancer une transition dans la gouvernance de l’entreprise, transition qui n’a pas encore été annoncée par Larry Page et Sergey Brin. Une opportunité pour Sundar Pichai, aujourd’hui à la tête de Google ? Les semaines qui viennent nous donneront à coup sûr une réponse.

Partager sur les réseaux sociaux