David contre Goliath ? Alors que Virgin Mobile est le premier opérateur de réseau mobile virtuel en France, le MVNO s’intéresse au marché de l’Internet fixe. Virgin Mobile lancerait une offre proche d’Ideo de Bouygues Telecom. L’arrivée de Virgin Mobile serait une bonne occasion de contrer Free, qui risque de siphonner les abonnés du MVNO en arrivant dans le secteur de la téléphonie.

C’est un objectif pour le moins ambitieux. Alors que Virgin Mobile propose des offres de téléphonie en exploitant le réseau d’Orange, la filiale française du groupe britannique vise désormais le secteur de l’Internet fixe. Les discussions avec Completel, un opérateur de télécommunications français, sont engagées depuis cet été, selon une information d’Emmanuel Paquette.

Quatrième opérateur de téléphonie mobile français en nombre d’abonnés et premier opérateur de réseau mobile virtuel, Virgin Mobile s’appuierait sur une offre quadruple-play à l’image de ce que propose déjà Bouygues Télécom avec son forfait Ideo (accès à Internet, télévision, téléphonie fixe et mobile). Une solution qui a fait ses preuves, puisque le FAI a engrangé 472 000 nouveaux clients en un an.

Fin août 2008, Virgin Mobile comptait plus d’un million d’abonnés (.pdf) en France. Aujourd’hui, l’opérateur frôle la barre des 1,7 million d’abonnés. Autant de clients que le MVNO rêve de pousser vers sa future offre tout en un. « Ce type d’offre fonctionne très bien. Nous prendrons la décision de nous lancer dans les semaines ou mois à venir » a expliqué Geoffroy Roux de Bézieux, directeur général de Virgin Mobile, dans des propos cités par Tic et Net.

L’intérêt de Virgin Mobile pour l’Internet mobile n’est pas dû au hasard. Le MVNO craint que l’arrivée de Free dans la téléphonie mobile ne siphonne ses abonnés. Pour éviter une telle hémorragie, Virgin Mobile cherche ainsi à damer le pion à Free. « Il s’agit clairement d’une stratégie contre Free » a reconnu Geoffroy Roux de Bézieux. Les premières offres de Free doivent être révélées l’an prochain ou dans deux ans.

visuel_fibre_adsl2

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !