Les applications à la Pocket vont avoir un concurrent de taille sur le marché de la lecture après publication : Twitter se lance dans la bataille.

Avant d’être un réseau social, Twitter est un outil qui peut s’utiliser de mille façons. Pour beaucoup d’utilisateurs et d’utilisatrices, le site est un moyen de suivre la presse en ligne et les magazines, qui y ont une présence massive. Par bien des aspects, Twitter a réussi à démocratiser le flux RSS, trop technique pour le commun des mortels.

Et cela, Twitter le sait. Le service a en effet une équipe complète dédiée à la création d’une fonctionnalité pour remettre la lecture de tweets — et donc des articles liés — à plus tard. Nommée sobrement Bookmarks en anglais, cette fonctionnalité est un véritable marque-page qui ne déclenche pas de notification pour le média ou la personne qui a tweeté un article. C’est une fonctionnalité personnelle, pour les utilisateurs qui peuvent alors retourner sur des articles qu’ils ont vu passer plus tard.

Cela a particulièrement du sens sur Twitter où tout finit par aller très vite quand vous commencez à suivre plusieurs dizaines ou centaines de comptes. Ralentir le flux de tweets, c’est l’objectif de Twitter depuis plusieurs améliorations de l’interface — on pense notamment aux ajouts de récapitulatifs de l’activité des comptes suivis ou des passages « Vous avez manqué ». Les 280 caractères déployés mi-octobre entrent aussi dans cette démarche : ralentir la parole et la rendre plus accessible au plus grand nombre.

Une stratégie qui déplait aux power users, mais qui est loin d’être idiote pour un réseau social qui risque à peine d’arriver à son premier trimestre fiscal bénéficiaire après 11 ans d’existence.

Partager sur les réseaux sociaux