Dans une vidéo de presque une minute, Boston Dynamics a dévoilé les prouesses de la nouvelle version de son humanoïde Atlas. Le robot bipède évolue dans l'espace sans perdre l'équilibre, même lorsqu'il se projette dans les airs pour faire un salto arrière.

Il y a quelques jours, Boston Dynamics dévoilait la nouvelle version de son robot SpotMini, bien plus convaincante — et moins flippante — que son prédécesseur. Une bonne nouvelle pour l’entreprise spécialisée dans la robotique militaire, dont les créations n’ont pas toujours su convaincre l’armée américaine.

Atlas, la nouvelle version de l’humanoïde dévoilé par Boston Dynamics, a également de quoi épater la galerie. Ce 16 novembre 2017, l’entreprise a publié une vidéo d’un peu moins d’une minute pour montrer les performances de son Atlas, un bolide d’1 mètre 50 et de 75 kg.

Sur ces images, on découvre le robot en action, en train de se déplacer en effectuant de grands sauts. Atlas pivote sur lui-même, retombant à chaque fois sur ses deux jambes sans perdre l’équilibre.

Boston Dynamics

Un impressionnant salto arrière

Le clou du spectacle se trouve certainement dans le salto arrière que réalise le robot, aux alentours de la vingtième seconde de cette vidéo — Boston Dynamics repasse ensuite la scène au ralenti, au cas où vous ne l’auriez pas bien vue.

L’entreprise présente son robot bipède comme l’ « humanoïde le plus dynamique au monde » ; il faut avouer que Boston Dynamics a fait un progrès important dans la gestion de l’équilibre de ses machines avec Atlas.

Des progrès dans la gestion de l’équilibre

« Atlas est le dernier exemplaire d’une gamme de robots humanoïdes que nous développons. Le système de contrôle d’Atlas coordonne les mouvements des bras, du torse et des jambes pour permettre une mobilité du corps entier, en élargissant sa portée et son espace de travail. La capacité d’Atlas à s’équilibrer tout en effectuant des taches lui permet de travailler dans un grand volume, tout en occupant seulement un petit espace », explique Boston Dynamics sur son site.

Tandis que certains robots apprennent à imiter la marche humaine, l’Atlas de Boston Dynamics montre quant à lui qu’une gestion efficace et précise de la bipédie est possible dans le champ de la robotique.

Partager sur les réseaux sociaux