Discord est un logiciel de VoIP gratuit qui a pas mal bousculé les lignes du marché lors de sa sortie en 2015. Avec 45 millions d'utilisateurs, il n'a évidemment pas été créé par la France Insoumise. Mais alors, de quoi s'agit-il ?

C’était un 24 septembre 2017, un présentateur du JT de TF1 n’avait pas préparé suffisamment son sujet technologie et a lancé une phrase qui n’est pas passée inaperçue : « Les militants de la France Insoumise ont créé leur propre réseau social, leur propre Facebook en quelque sorte. Vous voyez, cela ressemble un petit peu à Facebook…  ». Sauf qu’il ne s’agissait pas d’une énième tentative de concurrencer Mark Zuckerberg sur ses plates-bandes, mais d’une erreur factuelle : le réseau social dont il est question dans la chronique se nomme Discord et il a autant à voir avec la France Insoumise qu’avec la rédaction de FrAndroid ou les joueuses et joueurs du monde entier. Et si des millions de personnes l’utilisent, son nom est loin d’être familier.

Jason Citron

Mais alors, c’est quoi Discord ? Pour le dire vite, Discord est un service de VoIP gratuit. C’est un site sur lequel vous vous connectez pour discuter à l’oral (ou à l’écrit) avec d’autres personnes. Il est né dans la tête de Jason Citron, entrepreneur et développeur américain qui, dès ses débuts, a cherché à faciliter la communication des joueurs. Son premier fait d’armes remonte à OpenFeint, une plateforme sociale pour iOS qui permet de rassembler les joueurs, que ce soit pour des parties ou des défis. Après avoir vendu sa technologie, il a créé un studio de développement de jeu vidéo nommé Hammer & Chisel.

C’est là que le jeune entrepreneur a identifié un problème : en 2015, il était toujours fastidieux de se réunir entre joueurs, quel que soit le jeu, pour discuter pendant une partie. On connaît tous les lenteurs et les caprices d’un Skype, mais le gaming connaît aussi l’enfer d’un TeamSpeak, ce client qui a beaucoup servi, mais qui nécessite une lourde configuration initiale, un serveur auquel se connecter et qui pompe pas mal de ressources sur l’ordinateur sur lequel il tourne.

Discord est sorti en mai 2015 et il est à peu près l’opposé de tout cela. Il s’agit d’une plateforme gratuite, disponible aussi bien sur le web que sous la forme de logiciel à télécharger ou d’application à installer. Et quiconque a déjà essayé Discord sait à quel point la plateforme est accessible : en quelques secondes, vous pouvez commencer à discuter avec quelqu’un sans même avoir à passer par une inscription sur le site. Les utilisateurs un poil plus avancés peuvent créer des espaces de discussion généraux (par exemple celui de la France Insoumise) divisés en plusieurs sous-canaux. Vous cliquez pour rejoindre un canal et commencer à discuter avec les gens qui se trouvent dessus. Certains canaux et certaines pages peuvent être privés, évidemment.

Cette facilité d’accès et de partage de l’accès (un bouton suffit pour créer un petit lien à envoyer à vos amis pour vous rejoindre) a permis à Discord de devenir un must-have très rapidement. Deux ans après sa sortie, il compte 45 millions d’utilisateurs et ne cesse de grandir. Et c’est pour cela qu’il intéresse bien au-delà de la communauté des joueurs et des joueuses : c’est, au fond, un formidable outil pour se réunir à plusieurs. À tel point que nos confrères de FrAndroid sont en train de le tester pour en faire leur outil de chat interne principal pour remplacer le vénérable HipChat que nous utilisons — ce qui en plus leur permet d’avoir un canal privilégié pour discuter avec leurs lecteurs.

Bref, Discord est un des outils de VoIP en groupe les plus performants du moment, mais n’a pas grand-chose à voir avec « le réseau social de la France Insoumise  » : comme sur Facebook, les militants de Jean-Luc Mélenchon y ont une page.

Partager sur les réseaux sociaux