Nous sommes tombés nez-à-nez avec plusieurs concepts de voitures autonomes durant nos pérégrinations dans le salon automobile de Francfort. L'occasion d'observer une tendance : ils sont massifs.

La conduite autonome est sur toutes les lèvres des constructeurs automobiles et le secteur s’apprête dès lors à vivre un bouleversement dans l’architecture des véhicules de demain, dans le dessin des villes du futur et dans les usages qu’en feront les individus devenant moins conducteurs que simples passagers. Il est, pour sûr, encore trop tôt pour voir des voitures capables de rouler seules dans nos rues.

Mais toujours est-il que les différents acteurs du marché abordent cette révolution à grands renforts de concepts anticipant ce à quoi ressembleront bientôt, sinon peut-être, les moyens de locomotion des années à venir. Et une tendance semble se dégager : les voitures autonomes seront grosses et longues.

Voiture autonome = espace de vie ?

Ce n’est bien évidemment pas un jugement définitif, juste un constat à prendre tel qu’il est au hasard de nos balades sur les différents stands du salon automobile de Francfort (cette Smart nous fait d’ailleurs mentir). Il est vrai que l’imposant a tendance à attirer l’œil pour une question évidente de place prise dans le champ de vision et que, de fait, les constructeurs peuvent en jouer.

Mais la taille des voitures autonomes revêtira une importance particulière de part le mode d’utilisation : comme on ne conduira pas, on devrait naturellement se tourner vers la relaxation durant un trajet. Et pour se relaxer dans de bonnes conditions, autant disposer d’un confort maximal, donc de l’espace. On remarquera aussi que certains prototypes optent pour une assise en carré, comme dans un train, facilitant les interactions entre les occupants. Pour mieux s’occuper.

En ce sens, il y a fort à parier que beaucoup de constructeurs penseront leurs véhicules comme des lieux de vie avant tout, à la fois intelligents et connectés. En bref, nous ne consommerons plus du tout nos voyages en voiture comme avant.

 

Partager sur les réseaux sociaux