Valve veut en finir avec le côté élitiste et inaccessible de Dota 2. La dernière mise à jour permet effectivement de se mettre au MOBA en douceur.

Les chiffres sont là pour l’affirmer : Dota 2 est l’un des jeux les plus populaires de Steam (près de 600 000 joueurs connectés au moment où nous écrivons ces lignes). Mais aussi l’un des plus exigeants, autant pour son gameplay élitiste que sa communauté intransigeante. Valve cherche quand même des solutions pour attirer encore plus de novices, sans qu’ils ne prennent la porte fissa au terme d’une expérience de jeu peu plaisante. Le géant américain a donc introduit deux nouvelles fonctionnalités pensées pour que les intéressés se mettent au MOBA en douceur.

Valve veut préparer les nouveaux

Complexe, Dota 2 l’est assurément. Et les experts font rarement des cadeaux aux nouveaux venus. Tout le contraire de Valve qui offre la possibilité de débuter l’aventure multijoueur avec un pool restreint de héros pendant les vingt-cinq premières parties. « Ce groupe d’introduction s’articule autour de héros dont nous sommes sûrs qu’ils aident les nouveaux à apprendre et prendre du plaisir   » explique Valve sur le blog de Dota 2. Il est vrai qu’avec un casting de plus de 100 personnages disponibles, il y a de quoi se perdre.

Plus important encore, la nouvelle version a été pensée pour garantir une expérience sociale davantage sympathique pour les recrues. Ces derniers seront ainsi mis en relation avec des joueurs ayant reçu les meilleurs scores pour leur comportement. « Le matchmaking va désormais s’assurer que les nouveaux joueurs vont jouer contre des joueurs de niveau approprié et qui ont également de bonnes statistiques pour leur comportement   » indique le développeur.

L’initiative est forcément louable mais, déjà, des limites sautent aux yeux : quid du clivage évident ? Et, surtout, quid du moment où le «  nul  » sera lâché dans le grand bain, prêt à se faire manger par les requins de Dota 2 ?

Partager sur les réseaux sociaux