Vous avez de plus en plus de mal à l'idée de devoir tenir votre smartphone à bout de bras lorsque vous suivez un trajet GPS ? Qualcomm, spécialiste des processeurs, a déposé un brevet de chaussures connectées qui vous indiqueraient quelle direction suivre depuis vos pieds. Sans avoir à consulter votre écran en permanence.

Qualcomm, l’entreprise américaine connue pour ses processeurs de smartphone, semble prêt à intégrer son savoir-faire… aux chaussures. La société a en effet déposé un brevet sur une technologie de chaussure connectée en 2015 auprès du bureau américain compétent, dont la description vient d’être publiée.

Le concept serait composé d’« un dispositif de chaussure connectée ; d’un processeur ;  d’une mémoire associée ; d’une radio ; d’une antenne ; d’un magnétomètre. » Ce dernier élément est au cœur du projet de Qualcomm puisqu’il servirait à déterminer la direction dans laquelle est orientée la paire de chaussures, pour que ces informations soient ensuite transférées à votre smartphone.

L’idée poursuivie par l’entreprise est d’améliorer la navigation GPS pour les piétons en leur offrant à la fois des données plus précises (celles-ci étant directement intégrées aux chaussures) et en leur permettant de ne plus consulter leur téléphone en permanence pour s’orienter. Comment ? Grâce aux 4 systèmes de vibration disposés respectivement à l’avant, à l’arrière et sur chaque côté de la chaussure.

Il suffirait ainsi de définir, sur votre appli GPS, l’adresse où vous souhaitez arriver puis de ranger votre smartphone pour vous laisser guider par vos pieds. Les chaussures indiqueraient alors, grâce à leurs vibrations, la direction à suivre, en vibrant par exemple sur le côté gauche lorsqu’il faut tourner à gauche à une intersection, vous laissant libre de téléphoner en même temps.

CC Kārlis Dambrāns

Une alternative aux smartwatchs et aux bracelets connectés

Le brevet détaille ainsi les avantages perçus d’une telle technologie par rapport aux solutions actuelles : « Bien qu’un smartphone offre de nombreuses fonctionnalités, il est aussi sujet à des limitations. À titre d’exemple, lorsqu’il est équipé d’un magnétomètre [utilisé pour les GPS], il peut indiquer des directions mais uniquement quand son utilisateur le tient d’une certaine manière. De plus, utiliser un smartphone pour repérer son chemin en tant que piéton nécessite de regarder régulièrement son [écran]. »

Qualcomm, bien conscient que les smartwatchs et autres bracelets connectés existent déjà comme alternative pour en avoir créé lui-même, reste pragmatique : « De plus […] tout le monde ne souhaite pas porter une smartwatch ou un bracelet connecté. » Autre avantage majeur de ses chaussures connectées : leur batterie intégrée, dont la recharge s’effectue en marchant. Ce qui offre une consommation réduite sur la batterie de votre smartphone, celui-ci étant beaucoup moins sollicité que lors d’une navigation par GPS classique.

Les chaussures connectées incluraient aussi les fonctionnalités déjà utilisables aujourd’hui grâce aux services dédiés au running, qui permettent aux sportifs, à travers un capteur glissé au niveau de vos pieds et à une appli dédiée, de mesurer leur performance pour l’améliorer lors de leur prochaine course. Les indicateurs tels que le rythme cardiaque seraient affichés sur le smartphone tandis que les chaussures pourraient envoyer des vibrations pour vous conseiller d’accélérer au moment opportun, établi selon votre cadence habituelle.

Si le dépôt d’un brevet n’est pas forcément suivi de la finalisation du produit concerné, Qualcomm a bien compris l’intérêt d’être présent sur le marché des objets connectés, qui devrait écouler plus de 210 millions d’appareils d’ici 2020 selon des analystes. En cas de concrétisation, il reste à savoir si Qualcomm choisirait de créer son propre modèle de chaussures ou s’il ferait plutôt appel à un équipementier réputé.

Partager sur les réseaux sociaux