Aujourd’hui à l’étape de simples prototypes ou bientôt lancés sur le marché, ces cinq produits repérés au CES 2017 pourraient bien faire partie intégrante de notre futur quotidien.

Si les objets connectés recouvrent aujourd’hui une vaste gamme de produits aux fonctionnalités plus ou moins anecdotiques, certains des modèles présentés au CES 2017 s’annoncent particulièrement prometteurs en matière d’amélioration de la vie quotidienne. Nous en avons retenu 5, du réfrigérateur intelligent au distributeur de nourriture pour chat en passant par un lit aux petits soins.

FridgeCam, contre les frigos vides

fridgecam

Le principe est d’une telle simplicité qu’on en vient à se demander pourquoi il n’est pas déjà répandu — même si Samsung l’a déjà initié avec son FamilyHub — : installer une caméra dans la porte de son réfrigérateur pour connaître en temps réel — et à distance — la quantité de nourriture qu’il nous reste en réserve.

La caméra, qui prend une photo à chaque ouverture et fermeture de porte, transmet ensuite le cliché à l’application mobile du FridgeCam. La détection d’objet permet alors de sélectionner chaque aliment pour savoir s’il est sur le point de se périmer — ou plus simplement de recevoir une notification. L’appli propose aussi des recettes personnalisées selon le contenu du réfrigérateur et des listes de course pré-rédigées.

Réduire le gaspillage et faciliter le ravitaillement en nourriture, même en étant loin de son frigo : FridgeCam, en précommande à 115 euros, paraît d’autant plus voué au succès qu’il s’adapte à tous les types de réfrigérateurs, même lorsqu’ils sont pleins à craquer.

Le Smart Bed, partenaire nocturne rêvé

sleep-number-360

Le fabricant de lits Sleep Number propose une version améliorée de son modèle intelligent. Celui-ci s’adapte directement aux besoins de ses dormeurs après avoir étudié leur habitudes nocturnes pendant quelques nuits.

Le lit prodigue ainsi, sur l’appli dédiée, une note pour évaluer la qualité du sommeil sur 100. Il indique aussi à quelle heure son utilisateur s’est couché et levé comme le moment où il s’est endormi. Autant de données nécessaires pour lui proposer un confort optimal, notamment grâce à la technologie installée au bout du lit, qui permet de chauffer les pieds et donc de s’endormir plus vite… sans pour autant imposer ses choix aux couples puisque chaque côté est indépendant de l’autre.

Le smart bed est aussi doté d’une technologie anti-ronflements : il élève la tête du dormeur de quelques centimètres pour l’installer dans une position apaisante. Ses constructeurs précisent qu’il ne s’agit pas d’un appareil médical et promettent une commercialisation au cours de l’année 2017.

Catspad, le distributeur anti-obésité

catspad

On a tendance à l’oublier mais le chat est, par nature, un chasseur, habitué à se dépenser et à se nourrir par petites quantités 10 à 15 fois par jour. Un rythme impossible à suivre, même pour les maîtres les plus aimants, généralement obligés de lui offrir deux ou trois repas copieux. D’où l’intérêt du Catspad, un distributeur connecté de croquettes et d’eau qui permet de nourrir son animal à distance depuis son smartphone, soit en temps réel, soit en programmant ses rations à l’avance.

Julie Leleu, co-fondatrice, explique avoir eu l’idée de ce concept face à une tendance inquiétante observée chez son propre chat, Mozart  : « Aujourd’hui, 40 % des chats en France sont obèses, un chiffre qui grimpe à 60 % aux États-Unis. » Le distributeur, conçu avec l’aide de vétérinaires, veut lutter contre ce fléau en permettant aux chats de manger à leur rythme naturel au lieu d’ingurgiter de grosses quantités de croquettes d’un coup. L’eau en mouvement distribuée par l’appareil incite quant à elle les chats à boire plus régulièrement que lorsqu’ils se trouvent face à une source stagnante.

Le Catspad s’avère encore plus pratique pour les propriétaires de plusieurs félins puisqu’il est capable d’identifier, grâce à la puce électronique ou à un simple pendentif, chaque chat et ainsi de lui proposer son régime alimentaire personnalisé. Commercialisation prévue en juin 2017 pour un prix compris entre 199 € — pour les contributeurs Kickstarter — et 299 €  si la campagne de financement participatif lancée cette semaine remporte suffisamment de succès.

Smartcane, l’appel au secours à portée de main

smartcane2

Malgré leur solidité, les cannes ne préservent pas des chutes. En cas d’accident de son propriétaire, la Smartcane envoie un avertissement à ses proches — jusqu’à 5 personnes différentes, du voisin au membre de la famille. L’algorithme intégré se déclenche aussi en cas de signes avant-coureurs inquiétants, qui peuvent annoncer l’isolement chez une personne sensible, que ce soit à cause d’une réduction soudaine de son nombre de pas ou d’un réveil de plus en plus tardif.

La chute et la tendance à l’isolement sont souvent liés, comme l’explique Vincent Gauchard, co-fondateur de la startup : « Généralement, la chute, qui est un problème récurrent chez les personnes âgées, est le point de départ qui les incite à ne plus sortir de chez eux. »

La startup vise un lancement en septembre 2017, sans avoir encore fixé de prix : elle le veut le plus accessible possible sur un marché où les cannes traditionnelles sont vendues entre 30 et 40 €. 

La brosse à cheveux connectée pour une coiffure personnalisée

brosse

Pour son premier produit « cobrandé », Withings a décidé de s’associer avec L’Oréal et sa marque de luxe Kérastase afin de réaliser une brosse à cheveux dotée d’un accéléromètre et d’un micro. A priori, le concept paraît absurde mais il permet en pratique de mesurer la santé des cheveux, comme l’explique Cédric Hutchings, co-fondateur de Withings : « La brosse analyse les cheveux  grâce au mouvement et au bruit généré par la friction ».

Les résultats, sur une échelle de 100 points, apparaissent dans l’appli dédiée après avoir été transférés par Wi-Fi ou Bluetooth. Des conseils d’utilisation personnalisés peuvent ainsi être prodigués à l’intéressé(e) sur la façon de brosser ses cheveux comme sur les produits idéaux à utiliser, même si ceux-ci se limitent forcément à la marque Kérastase.

L’outil cosmétique, récompensé du prix international de l’innovation du CES, sera commercialisé mi-2017 pour moins de 200 euros.

Partager sur les réseaux sociaux