Instagram implémente de nouvelles fonctionnalités sur sa plateforme pour limiter le pouvoir de nuisance des trolls qui s'en prennent à ses utilisateurs. Vous pourrez notamment poster vos photos en désactivant les commentaires.

Derrière les filtres, les photos de lieux paradisiaques et de gastronomie goûteuse, il existe un côté obscur d’Instagram. Une myriade de comptes qui surfent sur le réseau pour lâcher leur fiel dès qu’une photo leur permet d’étaler leur cruauté.

Leurs cibles privilégiées sont les jeunes femmes, plutôt influentes, qui publient des photos d’elles-mêmes et font l’objet d’une méchanceté gratuite voire parfois sexiste. Un fléau qui a poussé de nombreux utilisateurs à quitter Instagram, comme d’autres l’ont fait sur Twitter, victime des mêmes problèmes.

Après avoir tenté de rassurer ses utilisateurs en instaurant un système qui leur permet de bloquer certains mots dans les commentaires de leurs publications, Instagram va plus loin en offrant — à partir des prochaines semaines — la possibilité de désactiver les commentaires sur une photo.

Instagram
CC Mink Mingle

Ainsi, l’utilisateur pourra désormais choisir dans ses paramètres de désactiver totalement les commentaires sur une photo. Cette action pourra également être réalisée après la publication de la photo, si jamais le compte estime que les réactions vont trop loin.

De plus, pour donner à la communauté d’utilisateurs de bonnes raisons de se comporter de manière civilisée, Instagram permettra aux personnes en charge de la publication d’aimer des commentaires en leur attribuant un gros cœur rose. Le réseau veut ainsi encourager des échanges plus positifs

Instagram veut devenir une plateforme plus positive

Les comptes privés, qui nécessitaient jusqu’ici de bloquer un follower pour l’empêcher de continuer à nous suivre, pourront désormais s’en débarrasser sans cette étape intermédiaire.

Enfin, Instagram va ajouter une option permettant de signaler une photo dans laquelle un utilisateur semble se mettre en danger. L’entreprise assure disposer d’une équipe travaillant jour et nuit pour trier ses rapports et tenter de venir en aide aux personnes signalées. Cette fonctionnalité est née de la multiplication de photos de personnes pratiquant l’auto-mutilation.

Ce nouvel attirail de fonctionnalités arrivera dans les prochaines semaines sur le réseau social, qui espère devenir un endroit plus convivial.

Partager sur les réseaux sociaux