JeVeuxMaNote est un nouveau service de DigiSchool qui propose aux lycéens de faire évaluer leurs brouillons du bac par un professeur directement à la sortie des épreuves.

Quand vient la fin des épreuves du bac et l’attente des notes, pour un lycéen prêt à quitter le secondaire, le temps s’arrête. Il faut attendre alors une vingtaine de jours pour que les notes des premières épreuves soient publiées… et avoir la réponse à la question qui tourne dans beaucoup de têtes : « devrai-je aller au rattrapage ? ». Cette année, les épreuves des baccalauréats commenceront le 15 juin et se termineront le 22 juin — le 21 pour les baccalauréats professionnels. Les résultats, eux, arriveront le 5 juillet au matin. Mais pour les plus pressés ou les plus inquiets, DigiSchool a développé un service qui propose d’estimer la note au bac dès la sortie des épreuves.

JeVeuxMaNote, c’est son nom, a un fonctionnement fort simple. L’étudiant qui sort d’une épreuve sort avec son brouillon (encore faut-il qu’il en ait fait un), le scanne et l’envoie au service. Moyennant 5 euros, il recevra une note potentielle sous 24 heures : la copie aura été corrigée entre temps par un des 112 professeurs qui participent au programme. Si la note varie de 2 points par rapport à la note finale reçue au bac, JeVeuxMaNote s’engage à rembourser son client.

Capture d’écran 2016-05-12 à 11.38.41

L’idée derrière ce service est de proposer une estimation fiable d’une note, particulièrement utile pour les étudiants qui craignent d’aller au rattrapage et pourront donc orienter leurs révisions peu de temps après la sortie des épreuves. Le pessimiste dira que, le service étant payant, la question de l’égalité des chances dans une épreuve nationale se pose : entre un élève qui n’a pas les moyens de payer la somme demandée par le service et un élève qui a acheté son estimation, se crée un désavantage pour le premier. Le plus démuni des deux n’aura pas la possibilité de prévoir son rattrapage ou de cibler ses révisions sur la matière qu’il doit rattraper.

D’un autre côté, l’optimiste remarquera que JeVeuxMaNote n’invente rien et numérise simplement une pratique qui se faisait déjà en passant par les sites de petites annonces, souvent à des tarifs bien plus élevés. Le site permet donc de faire baisser les prix jusqu’à un tarif abordable d’une pratique qui était trustée par les élèves dont la famille avait les moyens de se payer les services d’un professeur particulier. En ce sens, cette offre de DigiSchool, remboursée en cas de non satisfaction qui plus est, pourrait permettre de rééquilibrer la balance.

Le site est déjà en ligne et les soumissions des brouillons pourront être faites dès le 15 juin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés