Le nouvel assistant des créateurs de Siri est aujourd'hui un ensemble de promesses dont on n'a jamais vu les capacités réelles. Mais la première démonstration aura lieu lundi.

Jusqu’à aujourd’hui, Viv est un projet que les amateurs de technologies modernes suivent d’un œil aussi intéressé que méfiant. Intéressé, parce qu’il s’agit du nouveau projet d’intelligence artificielle développée par l’équipe qui a créé Siri avant de vendre la technologie à Apple et qu’elle prétend révolutionnaire. Méfiant, parce qu’à part de longs reportages dans la presse américaine qui en faisaient des montagnes pour ne montrer absolument rien, Viv est aujourd’hui autant un vaporware que Magic Leap pour le commun des mortels. Mais cela pourrait changer.

En effet, Viv Labs a annoncé que Viv ferait sa première apparition publique la semaine prochaine et plus exactement le lundi 9 mai. Si ses capacités de base ne semblent pas du tout sortir de l’ordinaire (régler les lumières ou changer la musique sont des choses que gère Siri sans le moindre problème aujourd’hui), Viv pourrait devenir une technologie très intéressante une fois connectée à différents services. Comme les plateformes de bots d’un Facebook, Viv Labs a conçu son assistant pour qu’il puisse agréger des fonctionnalités mises à sa disposition par d’autres constructeurs et développeurs. Ainsi, connecté à Uber, Viv pourrait commander votre chauffeur et lui donner votre destination à votre place.

Viv-796x398

Plus mystérieux et excitant encore, Viv pourrait être capable d’écrire lui-même ses propres fonctions pour répondre à vos attentes. Mettons par exemple que vous souhaitiez « envoyer des fleurs à votre mère pour la fête des mères ». En recevant cette information, Viv peut la comparer à ses données et voir qu’elles sont parcellaires : l’assistant a l’API d’un fleuriste en ligne, de l’autre, le contact de votre mère et dans le calendrier, le jour de la fête des mères. Pour mettre tout cela en commun, Viv va écrire un petit programme qui va réunir toutes les informations pour répondre à votre demande.

Pour Viv Labs, tout reposera donc sur la capacité à agréger des partenaires pour que le service gagne en ubiquité. Ils en auraient déjà trouvé une cinquantaine prêts à rejoindre l’aventure. Une autre inconnue est de taille : nous ne savons pas encore, aujourd’hui, quelle forme prendra Viv. S’agira-t-il d’une application disponible sur tous les smartphones ? D’un produit à la Amazon Echo qui trône dans votre salon ? D’une API qui pourra se greffer sur les assistants qui existent déjà et leur donner un coup de jeune ? Peut-être tout cela à la fois. En espérant qu’il ne s’agisse pas d’un pétard mouillé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés