Wired diffuse de nouvelles images de Magic Leap, la mystérieuse technologie de réalité augmentée censée révolutionner le marché, qui séduit tant les investisseurs. Mais l'on peine encore à être convaincu.

C’est sans aucun doute la startup qui fascine le plus actuellement, parce qu’on ne sait rien ou si peu sur elle, et qu’elle a malgré tout réussi une levée de fonds de près de 800 millions de dollars. Avec une technologie de réalité augmentée qui promet de reléguer définitivement les Google Glass aux oubliettes, son fondateur affirme que Magic Leap permettra à l’utilisateur de faire ni plus ni moins qu’un seul avec son interface bionique.

On ne sait toujours quasiment rien sur la technologie prévue, mais Wired a tout de même pu réaliser un petit reportage dans les locaux de l’entreprise, en Floride. On y découvre une nouvelle démo qui a cependant du mal à convaincre. Ce qu’on voit ressemble ni plus ni plus ni moins à ce que Microsoft a déjà présenté avec son HoloLens.

Watch this on The Scene.

Vraiment plus qu’un vaporware ?

Pour l’instant, on peine à comprendre quelle sera la valeur ajoutée de Magic Leap, tout en espérant qu’elle se situe dans la discrétion de l’appareil. Un indice toutefois, qui montre qu’il ne faut peut-être rien attendre de bien révolutionnaire : la démonstration est faite dans un environnement très sombre, comme s’il fallait assurer le maximum de contraste entre l’image renvoyée par le Magic Leap et le décor. En situation réelle, dans un bureau normalement éclairé, il n’est pas dit qu’on y verrait grand chose.

De plus, nous n’avons pas souvenir d’une entreprise qui ait ainsi fait monter en sauce une attente improbable sur un produit largement inconnu, qui ait délivré au final un produit réellement révolutionnaire et attractif. La dernière en date est peut-être Segway, qui n’a toutefois jamais connu le succès commercial qui lui était promis. Si Magic Leap avait l’avance technologique qu’elle prétend, elle n’aurait sûrement rien à craindre de montrer son produit à la concurrence.

Mais sait-on jamais. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une bonne surprise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés