Les Argentins ont vraiment le foot dans la peau. Le club Atletico Tigre va proposer à ses supporters des implants de micro puces RFID afin qu'ils puissent accéder au stade plus rapidement.

Le club de foot de la capitale Argentine, l’Atletico Tigre, a décidé de proposer à ses supporters d’accéder au stade plus rapidement grâce à l’implant d’une micro-puce RFID directement sous la peau.

Le club Argentin s’est exprimé mercredi dernier sur cet implant : pour ses représentants, l’implantation de ce type de puce sous la peau ne serait en rien intrusif puisqu’elle ne communiquerait que les informations de base relatives au supporter, permettant à celui-ci de payer ses cotisations plus facilement. Elle servirait aussi à renforcer la sécurité au sein du stade. Que les supporters se rassurent, cette puce ne serait pas munie d’un dispositif de repérage et ne pourrait donc pas servir de GPS.

De plus en plus de puces RFID à l’avenir ?

Cette initiative publique du club argentin émerge alors l’implant de puces RFID sous la peau est encore un sujet tabou — qui le devient de moins en moins. Même en France, on trouve des implant parties qui permettent à qui le veut de se retrouver en quelques secondes avec une petite puce dans la main.

De plus en plus de férus de nouvelles technologies et de « transhumanistes » n’hésiteraient plus à sauter le pas vers ce futur qui semble un brin trop connecté et qui pourrait augmenter le nombre de projets effrayants à l’image de ce que vit le personnel de Sanofi en France.

Une puce pour ouvrir sa porte sans la clé, pour accéder au parking ou à la salle de sport et donc bientôt, pour entrer au stade plus facilement. Cela dit, même si tous ces usages sont pensés, aujourd’hui, une puce RFID sous la peau ne sert pas à grand chose — pour ne pas dire à rien — pour le grand public. Néanmoins, ces implants peuvent également s’avérer être utiles dans le domaine médical. En Suisse, un chercheur a par exemple mis au point une puce RFID capable de surveiller le taux de cholestérol dans le but de permettre des traitements médicamenteux beaucoup plus précis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés