Lancé sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, FlipFlic est un boitier destiné à contrôler les stores. Le projet affole déjà les compteurs de la plateforme de financement participatif.

La maison connectée et ses objets sont en plein essor ces dernières années et les designers ou ingénieurs à l’origine de ces projets ne manquent pas d’inventivité, surtout lorsqu’il s’agit d’élaborer des systèmes de plus en plus simples d’installation et d’utilisation.

À cet égard, FlipFlic est un petit bout de plastique destiné à rendre les stores de la maison intelligents. Moins d’une semaine après le lancement de sa campagne de financements sur Kickstarter, le projet a déjà remporté près de 40 000 dollars sur les 50 000 espérés, ce qui devrait lui permettre de voir le jour.

Simplicité d’un système

Qu’est ce qui se cache derrière ce petit boitier connecté ? Destiné à ouvrir et fermer les stores automatiquement sans avoir à les changer au profit de stores connectés hors de prix, le petit bout de plastique blanc – presque invisible – est bardé de capteurs de température et de lumière pouvant contrôler n’importe quel store automatiquement. En effet, deux modèles ont été développés en fonction du store dont l’utilisateur dispose.

Relié au mécanisme du store, ce dernier est programmé grâce à une application développée uniquement sur iOS pour le moment. Une version pour Android serait aussi en cours d’élaboration. Le détenteur de FlipFlic pourra alors contrôler ses stores en fonctions de plusieurs critères : de la température de la pièce ou simplement en fonction des horaires renseignés dans l’application.

Le boitierFlipFlic est autonome et ne demande aucun branchement ou installation électrique particulière puisqu’il est relié à un mini panneau photovoltaïque disposé sur la fenêtre qui assurera l’alimentation électrique.

FlipFlic est disponible en version beta dès le mois de juillet pour la « modique » somme de 300 dollars. Cependant, en patientant jusqu’au mois de janvier FlipFlic ne coûtera que 135 dollars, ce qui représente tout de même une certaine somme lorsqu’il faut équiper toute la maison.

Capture d’écran 2016-04-04 à 10.59.08

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés