Si vous vous connectez sur votre compte Orange, l'opérateur vous proposera sans doute d'activer le « Miroir Digital », un nouveau service qui lui permettra de vous proposer des offres en lien avec vos habitudes de navigation sur le Web. Mais le fonctionnement n'est pas des plus clairs, et repose sur un partenaire tenu secret.

Sans communiqué ni trompettes, Orange a déployé discrètement ces dernières semaines une nouvelle fonctionnalité destinée à ses abonnés, baptisée « Miroir Digital  ». Il s’agit d’un service « gratuit et sans engagement », qui permet à Orange de « vous proposer des offres en lien avec vos centres d’intérêts ».

L’option n’est pas activée par défaut mais elle est proposée aux clients dès qu’ils se connectent à leur compte pour relever leurs e-mails ou accéder à leurs espace client :

miroirdigital1

Selon les explications affichées par Orange, « la souscription du Miroir Digital autorise Orange à analyser votre navigation internet depuis votre ordinateur  ». En effet, le service permet une « visualisation des données de navigation internet qu’ Orange a collecté avec votre consentement grâce à un cookie qui est déposé sur le(s) navigateur(s) internet depuis le(s)quel(s) vous êtes allé activer ou consulter votre Miroir Digital ».

Il est précisé qu’Orange n’accède pas à la liste explicite des sites visités, mais à leur thématique, les sites étant répartis en 23 catégories (Actualités, Electronique grand public, Sports, Finance et assurance, Automobile, etc.), elles-mêmes divisées en 150 sous-catégories.

«  Grâce à l’analyse de la navigation dans le cadre du Miroir Digital, Orange pourra recommander et faire découvrir des services (contenus, bons plans) liés à leurs centres d’intérêts. Ces propositions seront enrichies au fur et à mesure par Orange  », nous explique l’opérateur. Par exemple, « dans le top 3 de ses centres d’intérêt, le client se verra proposer les actualités associées à ces 3 thématiques grâce à un lien vers le portail Orange, et des bons plans shopping lui sont aussi proposés via Orange Shopping ».

Un mystérieux partenaire secret

Jusque là, rien que d’assez classique dans le monde moderne de la publicité ciblée. Mais comment Orange connaît-il la navigation que l’on effectue sur d’autres sites internet que les siens, grâce à un cookie qu’il dépose depuis son propre nom de domaine ? Techniquement ça ne tient pas debout, sauf à ce qu’Orange se limite aux sites qui utilisent ses services de régie publicitaire, qui ne sont pas si nombreux.

miroirdigital

Dans un premier temps, nous avions donc imaginé que peut-être Orange réalisait une injection de cookies par le réseau. C’est techniquement faisable pour n’importe quel FAI qui n’a qu’à modifier les en-têtes HTTP, mais ça ne fonctionne pas sur les sites en HTTPS, et ça n’a pas grand intérêt technologique. Par le passé, il a semblé qu’Orange utilisait de l’analyse réseau à des fins publicitaires, même si ça n’a à notre connaissance jamais été confirmé.

En réalité, la solution adoptée est beaucoup plus terre à terre. «  Nous utilisons le cookie d’un partenaire qui peut déjà être présent sur le navigateur du client. Dans ce cas, l’activation permet seulement de créer un lien avec ce cookie pour permettre à Orange de récupérer les informations utilisées dans le cadre du service Miroir Digital »,

En clair, Orange a signé un partenariat avec une grande régie publicitaire qui analyse déjà les données des internautes, et récupère les historiques qui concernent ses abonnés, en liant leur identifiant à celui du prestataire.

Mais quel partenaire ? « Notre partenaire ne souhaite pas que nous communiquions sur lui  », nous indique Orange, qui pourrait avoir à cet égard quelques soucis avec la CNIL. Il s’agit en tout cas nécessairement d’une régie très fortement implantée et experte de l’analyse de données, ce qui peut être le cas de Criteo ou de Google. Il pourrait aussi s’agir d’OpenX, qui a un partenariat avec Orange depuis 2010 :

Sur son site internet, Orange n’est fait aucune mention d’un partenaire. L’opérateur précise en revanche que « en cas de désinscription, le lien avec le cookie est détruit », mais « il vous appartiendra d’effacer le cookie présent sur votre navigateur ».

Or, deux problèmes :

  • Dans nos tests, aucun bouton « Se désinscrire » sur la page du Miroir Digital
  • Orange refuse de communiquer le nom du cookie à supprimer, ce qui oblige à supprimer l’ensemble de ses cookies, dont certains peuvent être très utiles.

miroir-digital2

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés