Attendu pour la fin 2016, l'accès sans fil à Internet dans les trains à grande vitesse n'arrivera que l'année prochaine.

On l’attendait en 2016. Finalement, la connexion sans fil dans les trains à grande vitesse n’arrivera que l’année prochaine. Invitée sur le plateau de BFM Business, la directrice générale de la branche SNCF Voyageurs, Barbara Dalibard, a fait comprendre jeudi que le WiFi ne sera pas disponible dans les prochains mois.

TGV

L’été dernier, il était question que le TGV bénéficie du WiFi à la fin de l’année. C’était en tout cas le calendrier communiqué par Guillaume Pepy, le président de la SNCF, dans un entretien accordé à BFM TV. Il avait ajouté au passage que les autres lignes (trains express régionaux, les transiliens et les intercités) ne seraient pas oubliées.

Pour couvrir les lignes à haute vitesse, la société nationale des chemins de fer a conclu un accord avec Orange et SFR-Numericable leur permettant d’installer des pylônes 3G et 4G le long des voies. Et pour que le signal soit capté par les terminaux circulant sur le réseau ferré, il est question de l’amplifier.

Des tests ont eu lieu sur la ligne LGV Est Européenne pour vérifier la faisabilité d’un accès WiFi. Début 2015, la SNCF a précisé que la priorité allait être donnée à la liaison Paris – Lyon, puis à celles reliant Bordeaux et Strasbourg. En dehors des voies, le WiFi fait l’objet d’un plan de déploiement dans les gares et les stations de métro.

L’accès au WiFi dans le TGV sera gratuit.

Le WiFi dans les trains sera-t-il payant ? Non, assure Guillaume Pepy. Mais il est probable qu’au moment de la connexion au portail d’accès, l’usager doive afficher une page publicitaire, afin de contrebalancer un tant soit peu le coût du déploiement, de l’utilisation et de l’entretien du réseau sans fil.

Attendue par les voyageurs, l’arrivée du WiFi dans les trains est un sujet qui a aussi attiré l’attention du gouvernement.

En 2013, Fleur Pellerin, alors ministre déléguée à l’Innovation et à l’économie numérique, déclarait que « le gouvernement et la SNCF souhaitent déployer au cours des 3 prochaines années une solution permettant aux voyageurs TGV de bénéficier d’Internet ». Plus d’un an après, c’est Axelle Lemaire, l’actuelle secrétaire d’État chargée du Numérique, qui s’est emparée du dossier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés