L'avenir de Toshiba s'écrira en dehors du marché des PC. La société prépare sa sortie de ce secteur.

Toshiba s’apprête à dire adieu au secteur informatique. Le géant nippon de l’électronique grand public a fait savoir cette semaine à la presse, via la voix de son PDG, qu’il était en train de mettre au point un plan de restructuration de ses activités, qui doit déboucher sur la cession de ses branches PC et électroménager.

Deux perspectives se dessinent : la première consiste à confier sa division électroménager à Sharp, tandis que la seconde vise à regrouper les forces de trois des principaux acteurs du secteur PC — Toshiba, Vaio et Fujitsu — dans une entreprise conjointe, qui conserverait au passage nom de « Vaio », bien identifié par le grand public.

Un projet d’alliance est en discussion avec Vaio et Fujitsu.

Cette réorganisation s’accompagnera d’un très sévère plan social, qui conduira, selon les prévisions du groupe, au licenciement de 6800 personnes, soit environ 30 % de sa main d’œuvre d’ici le 31 mars 2016.

Toshiba est confronté à un immense scandale comptable qui est en train de mettre la firme en péril. Afin de redresser la barre, elle est aujourd’hui obligée d’effectuer des coupes dans ses activités pour ne pas sombrer : outre les projets de cession et de licenciement, Toshiba a pris d’autres mesures, comme la vente de son usine à capteurs photographiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés