En 1922 à Tokyo, Albert Einstein remet une note à un coursier, sur laquelle il évoque en quelques lignes les clés d'une vie heureuse. Cette note historique vient d'être vendue aux enchères pour la somme de 1,56 million de dollars.

La recette du bonheur coûte au moins un 1 million de dollars. C’est en tout cas la valeur que vient d’atteindre une note manuscrite, rédigée de la main d’Albert Einstein, dans laquelle le célèbre théoricien de la relativité explique en quelques lignes quel est selon lui le secret d’une vie heureuse.

Observée sous toutes les coutures par la maison de vente aux enchères Winners, cette note a été rédigée en 1922 à l’Imperial Hotel de Tokyo, alors qu’Albert Einstein venait juste d’apprendre qu’il allait recevoir le prix Nobel de physique.

La note en question

La note a été mise aux enchères le 24 octobre 2017, après que son vendeur ait expliqué le contexte entourant cette mystérieuse missive. Lors de son séjour à Tokyo, où il donne une série de conférences, Albert Einstein se voit remettre un courrier par un coursier dans son hôtel. Le physicien refuse de laisser partir le coursier les mains vides, et lui remet deux notes écrites en allemand.

« Une vie tranquille et modeste »

Mise en vente au prix initial de 2000 dollars, le prix de la note a largement dépassé l’estimation initiale en à peine vingt minutes d’enchères, pour arriver à 1,56 million de dollars. L’acheteur est européen, selon un porte-parole de la maison de vente aux enchères, et souhaite conserver son anonymat.

Écrite sur le papier de l’Imperial Hotel, la note d’Albert Einstein pourrait être traduite de la manière suivante : « Une vie tranquille et modeste apporte plus de bonheur que la recherche du succès, qui implique une agitation permanente. »

En donnant ces mots au coursier, le physicien lui avait dit de conserver précieusement cette note, car elle pourrait un jour avoir plus de valeur qu’un simple pourboire. Albert Einstein ne s’était pas trompé.

 

Partager sur les réseaux sociaux