Le gouvernement australien vient de faire connaître sa décision de doter le pays de sa propre agence spatiale. L'Australie entend ainsi mieux coordonner ses recherches spatiales, et devenir un acteur plus influent sur la scène internationale.

L’espace est bien assez grand pour que toutes les nations puissent rêver de partir à sa conquête un jour ou l’autre. Si les États-Unis ou la Russie sont communément présentés comme les plus importantes puissances spatiales, d’autres pays entendent désormais rattraper leur retard. L’Iran, par exemple, ambitionne d’envoyer l’un de ses nationaux dans l’espace d’ici huit ans.

L’Australie se montre également ambitieuse. Bien que le pays emploie environ 11 500 personnes dans l’industrie spatiale, le géant océanien ne dispose pas encore de sa propre agence spatiale nationale. Une situation à laquelle le gouvernement australien entend remédier : Michaelia Cash, la ministre de l’industrie, a déclaré qu’il était devenu « crucial » pour l’Australie de disposer de sa propre agence.

Une stratégie spatiale « à long terme »

Sur son site, le ministère de l’industrie australien a fait savoir le 25 septembre 2017 que le gouvernement souhaitait s’assurer que « l’Australie ait un plan à long terme pour développer sa propre industrie spatiale. »

CC NASA Goddard Space Flight Center

« Cette agence permettra de nous coordonner sur notre territoire et sera une porte d’entrée pour nos engagements internationaux », complète la ministre australienne. Le gouvernement du pays a précisé qu’il donnerait de plus amples détails sur cette future agence à l’occasion de l’International Astronautical Congress organisé à Adélaïde du 25 au 29 septembre.

« Une porte d’entrée sur l’international »

Un groupe de référence, présidé par la géologiste Megan Clark, est actuellement en train d’examiner les conditions dans lesquelles cette agence spatiale pourrait voir le jour. Le gouvernement affirme que plus de 400 personnes ont été consultées à travers le territoire australien pour estimer la nécessité de créer cet organisme national. Ce même groupe de référence est censé rédiger une charte, qui sera dévoilée à la fin du mois de mars 2018, afin de préciser la stratégie adoptée pour ériger l’agence spatiale australienne.

… sans nom, sans date, ni budget

Néanmoins, il semble probable que derrière cette annonce se cache en fait un effet d’annonce. En effet, il est plutôt étrange que le gouvernement australien ne donne aucune information sur le budget consacré à cette agence, la date à laquelle elle sera créée, ni même son nom.

Plus encore, l’un des fameux documents du groupe de référence, s’il souligne les avantages que pourrait avoir la création d’une agence spatiale, ne conclut en aucun cas que l’Australie a besoin de créer un tel organisme. En présentant les conclusions du groupe de référence comme unanimement favorables à la création d’une agence spatiale, le gouvernement australien cherche peut-être davantage à grimper dans les sondages d’opinion qu’à développer véritablement son industrie spatiale.

Partager sur les réseaux sociaux