Il n'y a aucun bannissement automatique dans Destiny 2 : voilà la réponse de Bungie vis-à-vis de l'affaire ayant secoué le lancement de la version PC.

Le lancement de la version PC de Destiny 2 s’est accompagné d’une polémique vis-à-vis d’une supposée vague de bannissements liée à l’utilisation de logiciel tiers. Par voie officielle, Bungie avait prévenu de l’incompatibilité de certains outils de capture ou de messagerie. Mais Reddit s’est enflammé et des joueurs ont soutenu avoir été bannis sans raison apparente.

Rapidement, le studio a tenu à démentir pour éteindre l’incendie et éviter que certains ne freinent un achat en raison de ce buzz négatif. En bref, il n’y a aucun bannissement automatique dans Destiny 2, signifiant que ceux qui ont été mis sur la touche se sont avérés être des tricheurs, pas des victimes.

Les bannis sont de vrais tricheurs

« Les applications tierces qui ne sont pas compatibles avec Destiny 2 peuvent empêcher le jeu de se lancer mais n’aboutissent pas à un bannissement   » annonce un community manager de Bungie. C’était une première phrase pour éviter que la situation ne s’embrase davantage. Depuis, le studio a pris ses responsabilités et a publié un communiqué pour clarifier le problème, qui n’en a visiblement jamais été un. Du moins selon les développeurs.

Ce qu’il faut retenir ?

  • Qu’il n’y a aucun bannissement automatique dans Destiny 2, Bungie devant gérer manuellement la procédure afin de s’assurer de la nocivité d’un comportement.
  • Qu’il y a déjà eu 400 personnes expulsées définitivement des serveurs, mais en raison de l’utilisation d’outils pouvant constituer de vraies menaces pour l’écosystème.
  • Qu’il n’y a eu aucun souci vis-à-vis de l’utilisation en surcouche des logiciels Discord, Xsplit, OBS, RTSS ou autres.

Et qu’il y a eu effectivement des joueurs bannis par erreur, sans aucun lien avec les plaintes formulées dans les forums. Les concernés ont bien évidemment pu faire leur retour sur les serveurs.

Partager sur les réseaux sociaux