L'objectif de Blizzard Entertainment semble clair avec Overwatch : même après un succès planétaire mérité, il faut continuer à recruter des joueurs.

Au vu de son succès monstre, matérialisé par une communauté de 30 millions de joueurs et un chiffre d’affaires ayant déjà dépassé le milliard de dollars, on pourrait croire qu’Overwatch existe depuis la nuit des temps. Or il s’apprête seulement à fêter son premier anniversaire cette semaine et, sans surprise, Blizzard va mettre les petits plats dans les grands pour célébrer cet évènement comme il se doit. Une fiesta qui se manifestera surtout par une envie de recruter toujours plus de nouveaux fans à la faveur d’un week-end gratuit et d’une édition GOTY. Habile.

GOTY + week-end gratuit = encore plus de joueurs

Overwatch : Game of the Year Edition sera disponible pas plus tard que demain, mardi 23 mai. Prévu sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, il comprendra le jeu ainsi que 10 coffres bonus, des modèles de héros pour Overwatch, le personnage Tracer pour Heroes of the Storm, la mascotte bébé Winston pour World of Warcraft, les ailes d’Ange pour Diablo III, des portraits pour StarCraft II et un dos de carte pour Hearthstone.

Il faudra patienter jusqu’au 26 du même mois pour profiter du week-end gratuit, avec la possibilité d’incarner « tous les héros d’Overwatch sur l’intégralité des cartes disponibles dans divers modes de jeu, comme Partie rapide, Partie personnalisée et le Choc de la semaine en cours.  » La progression sera conservée en cas d’achat passée la date de fin, calée au 29 mai.

Et pour les 30 millions de premiers joueurs ? Eh bien il y aura trois nouvelles cartes mais aussi des skins, emotes et répliques pour l’ensemble du casting. Pour couronner le tout, Jeff Kaplan, directeur d’Overwatch, a annoncé que d’autres courts métrages seront diffusés durant cette deuxième année d’existence. «  Les courts métrages d’animation sont probablement la chose sur laquelle nous avons pris le plus de plaisir durant la création. Nous avons vraiment aimé travailler avec notre équipe animation pour sortir des histoires sans aucune contrainte de gameplay – nous pouvons raconter ce qu’on veut. Nous allons en faire plus.  » a-t-il confié chez Polygon. En somme, tout est prêt pour vivre une deuxième grande année.

Partager sur les réseaux sociaux