Soyons honnête : les contenus à 360° (ou en réalité virtuelle si vous êtes équipé) ne déclenchent pas vraiment des émeutes virtuelles. À moins que la musique et les propositions faites par les artistes redonnent à la VR un peu d'intérêt...

Personne ne peut nier, après quasiment deux décennies d’existence, que le groupe anglais Gorillaz a été et reste visionnaire. Rare groupe virtuel ayant atteint une très large audience grâce à des sonorités travaillées, inclassables et toujours renouvelées, la bande de musiciens, dont les avatars sont désormais connus dans le monde entier, se prépare à la sortie ce printemps d’un très attendu nouvel album studio : Humanz.

Et loin de se reposer sur leur réputation de pionniers, la troupe de Damon Albarn continue en 2017 de jouer avec son public à travers des narrations, des formats et des rendez-vous toujours marquants. À l’heure de la réalité virtuelle, les personnages en 2D du groupe se sont donc prêtés à un clip en 360° pour Saturn Barz, un des quatre titres dévoilés.

Véritable voyage — stellaire — dans l’univers barré de Gorillaz, le titre aux accents reggae a attiré plus de cinq millions de spectateurs, un record pour un contenu en réalité virtuelle. En moins de 48 heures, le clip avait été vu plus de trois millions de fois, note Billboard.

Le retour, très attendu, du groupe explique certainement ce plébiscite. Néanmoins, nous ne nous étonnons guère, qu’encore une fois, ce soit Gorillaz et sa conception unique de l’art qui parvienne à prouver l’intérêt d’un format. Car au-delà du plaisir visuel qu’offre la réalité virtuelle, le groupe a travaillé une narration à 360° également.

Dans les recoins de la vidéo se trouvent différentes références, des blagues, des pizzas parlantes, une maison hantée, des mises en abyme à profusion et bien sûr tous les personnages du groupe virtuel : 2D, Murdoc, Russel, et Noodle.

Avec ce premier véritable succès d’une vidéo en réalité virtuelle, Gorillaz montre également que le pari de YouTube avec ce format n’est pas (encore) perdu.

Partager sur les réseaux sociaux