Dans le dernier épisode en date, qui conclut la première moitié de la saison 7, on assiste à la réconciliation d'une partie du groupe de Rick. Celle-ci ne se fait pas à n'importe quel prix.

Ça y est, nous sommes arrivés à la fin de la première moitié de la saison 7 de The Walking Dead. Le dernier épisode nous faisait découvrir un Negan au top de sa forme de méchant et un Rick affaibli, mais prêt à se réinvestir de nouveau.

On retrouve cette fois presque tout le monde à Alexandria, le village du groupe de Rick où la saison a commencé. Negan, en compagnie de Carl et de sa sœur, s’amuse à terroriser les habitants avec son groupe de « Sauveurs ».

Néanmoins, une petite perturbation met à mal son peu jeu et finit par transformer sa visite en véritable cauchemar.

1481486945-twd-708-gp-0804-0028-rt-1481140040201-765w-lanczos3

La première partie de cette saison n’a pas brillé par son action ni par l’avancée de l’histoire. Mis à part les deux premiers épisodes et ce dernier, le démarrage de la saison 7 a été plutôt lent voire ennuyeux à certains moments.

Le charisme de Negan, interprété par un fantastique Jeffrey Dean Morgan, a cependant suffi à porter l’acte entier, grâce à l’aide bienvenue de Rick (Andrew Lincoln), toujours en pleine forme. Les interprétations de Daryl (Norman Reedus) et de Rosita (Christian Serratos) méritent aussi d’être mentionnées.

Après cette parenthèse de souffrances, de dangers et d’humiliations, le groupe de Rick, poussé à bout, semble s’orienter vers une véritable guerre. Tout a un prix : nul ne le sait mieux que son groupe.

Partager sur les réseaux sociaux