La Nintendo NX ne basculera pas dans l'ère du tout dématérialisé. C'est ce que fait savoir Gamestop, le propriétaire de Micromania. Les jeux de la prochaine console du constructeur japonais seront vendus sur support physique.

Nous avions été prévenus avant la tenue du salon du jeu vidéo de l’E3 (Electronic Entertainment Exposition), qui s’est déroulé du 14 au 16 juin à Los Angeles : aucune présentation de la prochaine console de Nintendo n’aurait lieu pendant l’édition 2016 de la grand-messe vidéoludique. Au lieu de ça, le géant japonais a préféré évoquer le prochain opus de la licence Zelda, Breath of the Wild.

Si le constructeur nippon se garde bien de dévoiler ce qui se cache vraiment derrière le mystérieux nom de code — NX — qui a été attribué à la console, des indications sont lâchées au compte-gouttes, que ce soit via ses canaux de communication (pour annoncer la date de sortie de la Nintendo NX) ou au gré des entretiens avec la presse (elle n’aura pas de second écran comme la Wii U).

Date de sortie confirmée, second écran zappé… et jeux vidéo sur support physique.

Mais Nintendo n’est pas le seul à savoir des choses. Les partenaires commerciaux de la firme asiatique sont aussi au courant de certaines informations. La chaîne de distribution GameStop, le principal revendeur américain de jeux vidéo et propriétaire de Micromania, a par exemple fait savoir, dans des propos rapportés par GameRant, que la NX ne proposera pas une expérience totalement dématérialisée.

Il faut comprendre par là que les jeux de la NX seront proposés sur un support, dont le type reste à déterminer : s’agira-t-il d’un disque optique ou Nintendo reviendra-t-il à ses débuts avec les fameuses cartouches ? Là-dessus, personne n’a une réponse définitive à fournir et Nintendo se garde bien pour l’instant de dévoiler ses cartes. La dernière fois que Nintendo a utilisé des cartouches, c’était pour la Nintendo 64.

Zelda Breath of the Wild
Zelda – Breath of the Wild, l’un des titres de la future NX.

On imagine que la décision de Nintendo de faire en sorte que la NX fasse appel à des jeux vendus sur un support physique a fait pousser un « ouf » de soulagement aux revendeurs, qui avaient très mal vécu l’expérience de la PSP Go. On se souvient que la console portable de Sony, qui proposait une expérience totalement dématérialisée, avait été boudée par ces derniers, mécontents d’être ainsi contournés par le fabricant.

Est-ce que Nintendo avait cet épisode en tête lorsqu’il a pris la décision de conserver des jeux sur support physique avec la NX ? Peut-être. On imagine que le constructeur ne veut pas se louper sur le plan commercial avec sa future console, surtout après l’échec notable de la Wii U. Une deuxième défaite ne signerait peut-être pas la mort de Nintendo, mais cela menacerait un peu plus son avenir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés