L'actrice de Homeland a surpris son monde hier au gala du MET. La soirée caritative d'Anna Wintour, dont le thème était Manus x Machina, a accueilli Claire Danes et sa robe lumineuse avec émotions.

Tous les ans, le MET de New York devient le lieu et l’endroit des créations les plus extravagantes. En effet, à l’occasion du gala de charité organisé par Anna Wintour — dont le prix exorbitant des billets revient aux fonds destinés aux costumes et à la mode du musée public — les célébrités américaines sont invitées à défier les lois de la gravité et de la technologie par leurs tenues. Cette année, le thème choisi, Manus x Machina, invitait les célébrités et leurs créateurs à faire rentrer la machine dans la mode — et inversement.

Finalement, le gala n’a pas été envahi de drones-robes et d’exosquelettes et heureusement. Par exemple, Will.i.am y était avec son smoking-intelligence-artificielle, dont nous parlions ce mardi. Mais le monde de la mode aura offert à celui de la tech un bel exercice, dans lequel l’art a réellement rencontré la machine. Et surtout grâce à Claire Danes, l’actrice discrète de Homeland, qui a bouleversé le tapis rouge avec une création signée Zac Posen.

Tu es dans le thème ma chérie

La sobriété était de mise pourtant avec la robe de l’actrice. Loin de proposer une création futuriste, le créateur américain Zac Posen a préféré un éblouissant effet de surprise plutôt qu’une robe-araignée-robotique.

Guess who ? Getting ready for #MetGala2016 #manusxmachina #metball16

A photo posted by @zacposen on

D’apparence très simple et gracieuse, avec un bustier sobre et délicat et une traine étoffée, la robe se garde bien de prévenir qu’elle peut, grâce aux tissus magiques du créateur, s’éblouir.

Celestial grandeur. Illuminating ballgown. Guess who ? #metgala #zacposen #glamour

A photo posted by @zacposen on

Les lignes simples et claires de la robe prennent sens dès lors que celle ci s’illumine grâce à la fibre optique tissée à l’intérieur même des tissus de la création. Fantomatique et gracieuse, l’actrice a ému tout le tapis rouge. Et le web, qui n’a pas pu résister à comparer la magie technologique au conte de fées de Cendrillon.

Finalement, le créateur américain Zac Posen — qui a aussi habillé Katie Holmes pour le même gala — aura trouvé le ton juste pour approcher la problématique de la mode face aux technologies.

Plutôt que de tenter d’orner ses créations de machineries et autres gadgets, le créateur s’est concentré sur le cœur de son métier, le tissu, afin de créer cet alliage entre robe et fibre optique qui aura clairement fait sensation. Et qui avance plus pertinemment les lignes de la tech dans la mode que de nombreuses autres créations, toutes aussi extravagantes qu’émotionnellement ratées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés