Le réseau social américain a durci ses règles destinées aux annonceurs pour les dissuader de faire du ciblage publicitaire ethnique.

Facebook prend de nouvelles mesures contre la discrimination ethnique survenant à travers la publicité. Le réseau social vient d’annoncer cette semaine la mise en place de règles supplémentaires pour dissuader les annonceurs de recourir au ciblage basé sur la couleur de peau des membres du réseau social.

« Nous avons mis à jour notre règlement pour renforcer encore plus notre interdiction existante en matière de discrimination. Nous disons clairement que les annonceurs ne peuvent pas établir une différence entre les personnes selon leurs caractéristiques personnelles », écrit le site communautaire.

Le ciblage discriminatoire n’a pas sa place sur Facebook

Ces caractéristiques portent sur l’ethnie, la couleur de peau, la nationalité, la religion, l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, la situation familiale, le handicap, l’état de santé et les antécédents génétiques.

« Le ciblage discriminatoire n’a pas sa place sur Facebook. […] Au cours des derniers mois, nous avons rencontré des décideurs politiques et des responsables de groupes de défense des droits civiques pour recueillir des commentaires sur les moyens d’améliorer notre approche tout en préservant les utilisations bénéfiques de nos outils publicitaires », explique le réseau social.

Facebook

« Nous avons eu vent des craintes selon lesquelles le ciblage ethnique puisse priver les individus de possibilités et d’expériences, notamment dans les domaines du logement, de l’emploi et du crédit, où certains groupes ont historiquement été victimes de discrimination », ajoute le site, qui exige désormais que les annonceurs certifient qu’ils respectent cette politique ainsi que la législation en place.

C’est en novembre que Facebook a commencé à agir contre le ciblage ethnique en coupant « l’utilisation des affinités ethniques pour les publicités que nous identifions comme proposant du logement, de l’emploi ou un crédit  ». Aux États-Unis, le réseau social est en mesure de fournir aux annonceurs trois cibles ethniques : hispanique, afro-américain et asiatique.

À lire sur Numerama : Facebook recule sur le ciblage publicitaire ethnique

Partager sur les réseaux sociaux